Réseaux sociaux : le compte secret du patron du FBI repéré par un journaliste ?

Sachant que le patron du FBI, James Comey, a créé un compte secret pour rester en contact avec sa petite famille, un journaliste a tenté de chercher ce fameux profil « anonyme ». Après seulement quelques heures de recherche, le curieux s’est dit avoir réussi, ou presque, à percer le mystère. Le numéro un du service de renseignement américain, actuellement au cœur de sa mission, n’a pas réfuté ni confirmé sa thèse.

Quelques indices bien significatifs

Même si rien n’est encore confirmé jusqu’ici, on n’est pas loin de la bonne réponse. En effet, quelque temps seulement après que le patron du FBI avait annoncé l’ouverture de son compte secret, un journaliste s’est lancé dans la recherche. Employé de Gizmodo, le blog spécialisé sur les nouvelles technologies, celui-ci s’est mis au défi de démasquer le compte de James Comey. Quatre heures lui ont suffi pour trouver la réponse la plus probable jusque-là.

La déclaration de ce dirigeant du FBI lui servait d’indice pour arriver à ce point. Le directeur annonçait qu’il avait créé un compte sur les réseaux sociaux pour rester en contact avec sa famille. James Comey n’a pas hésité à exprimer à quel point sa femme et ses enfants comptent beaucoup pour lui.  « J’ai un compte Instagram avec neuf abonnés », explique-t-il. Son cercle d’amis virtuel est donc restreint et se limite à ses proches.

Même si aucune information de plus n’a été révélée, cela représente un précieux indice menant le journaliste en question à creuser davantage. Pour ce faire, son point de départ était le compte Instagram de Brien, le fils du Patron. Peu à peu, le curieux est parvenu à remonter jusqu’au père. D’après le journaliste, il se cacherait sous un nom célèbre : Reinhold Niebuhr. Il s’agit d’un théologien américain, décédé en 1971. Niebuhr est connu pour sa thèse axée sur les rapports entre la foi chrétienne et la politique moderne.

Les abonnées se multiplient du jour au lendemain

Au début, le journaliste Benjamain Wittes, un proche de Comey, était le seul abonné de ses comptes. Mais suite à cette affaire devenue populaire, le nombre d’abonnés s’élève à 8 000 actuellement. Alors que ses comptes sont protégés, le possible faux profil a publié quelques heures après l’article de Gizmodo, un gif représentant un personnage en train d’applaudir.

Alors s’agit-il du vrai compte secret ou seulement d’un compte comme un autre ? Pour le moment, le FBI n’a délivré aucune information sur ce sujet. Mais de jour en jour, les réseaux sociaux en parlent également. Voilà une affaire qui pousse certains à se demander si un patron d’un service de sécurité de très haut niveau comme celui-ci aurait dévoilé sa vie privée.

Pour d’autres, il se peut que cela fasse partie d’une stratégie de diversion bien élaborée. Cette catégorie de personne estime qu’il n’est pas censé révéler ce genre d’informations et que le patron le sait pertinemment. Annoncer qu’on a un compte secret devrait ainsi susciter le doute, d’autant qu’il s’agit du directeur du FBI. Quoi qu’il en soit, monsieur James Comey est sur le point d’honorer sa principale mission du moment : mettre la lumière sur un éventuel lien entre la Russie et Donald Trump.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string FRPWP4 to the field below: