Les attaques de phishing visant les utilisateurs de Facebook

Les attaques de phishing commencent à devenir un phénomène dangereux au point de menacer la sécurité des utilisateurs de Facebook.

Détournement frauduleux de l’attention de l’utilisateur

Cette nouvelle technique vise à orienter les utilisateurs du réseau social vers un site dangereux contrôlé par les hackers. En prenant l’apparence de la page Facebook, les fraudeurs s’en servent pour dérober les données et les archives personnelles de l’internaute. Ne doutant de rien, ce dernier n’hésite pas à se connecter comme d’habitude. Son identité et ses mots de passe deviennent des informations sensibles aux mains des criminels.

Les attaques ne s’arrêteront pas là. Ayant accès aux données personnelles de la victime, les pirates peuvent les utiliser pour usurper son compte. D’ailleurs, ils les exploitent également pour tromper ses amis en les envoyant un même message de phishing. Ainsi, le phénomène se répand jusqu’à devenir une menace pour les utilisateurs.

Facebook : le réseau social le plus menacé

En rassemblant 1,15 milliard d’actifs chaque jour sur mobile, Facebook constitue un enjeu de taille pour les pirates. Ces derniers s’attaquent principalement aux utilisateurs potentiels. Récemment, ils n’ont pas dédaigné à s’en prendre au personnel du Pentagone. Les attaques ont commencé au mois de janvier et continuent à s’emparer de plusieurs internautes. Si au début, elles ne visaient que les pays anglophones, désormais les francophones deviennent également des cibles intéressantes.

Néanmoins, Facebook n’est pas le seul à être le centre d’attention de ces hackers. Ils s’en prennent aussi à d’autres sites pourvoyeurs d’informations comme Apple, Craigslist, ou encoreOfferUp. En effet, en accédant à leurs comptes, les utilisateurs s’identifient en employant leurs mots de passe. Les virus s’infiltrent donc pour s’emparer de ces données. En outre, les sites dits Web 2.0 tels que Twitter ne sont pas non plus épargnés par le fraudeur.

La connexion sur mobile : pratique, mais dangereux

Par rapport à l’ordinateur, se connecter sur smartphone est plus pratique même pour les entreprises. Sur ces appareils, les utilisateurs ne s’inquiètent pas vraiment des questions sécuritaires. D’ailleurs, les antivirus pour Android ou iOS déchargent rapidement les batteries. Les hameçonneurs profitent de cette occasion pour envoyer un message de phishing aux internautes. En plus, vu qu’il ne s’agit pas d’un émail, ces derniers ne s’alarment plus comme d’habitude. En détenant des informations sensibles, les spammeurs n’hésitent pas à demander une rançon allant jusqu’à 200 millions de dollars.

Pour y faire face, les utilisateurs de Facebook doivent rester vigilants. En choisissant une application mobile, il est important de se demander si elle est officielle ou pas. Il est à noter que les pirates exploitent souvent les fautes ou les erreurs typographiques pour accéder aux comptes des utilisateurs. Par conséquent, taper sur le navigateur le lien exact de Facebook est très sécuritaire.

Face à ses attaques virulentes, Facebook bloquecertains comptes afin d’éviter une usurpation frauduleuse par un tiers. Cette mesure permet aux utilisateurs de changer leur nom d’utilisateur et leurs mots de passe sur le réseau social. Par la même occasion, les renseignements confidentiels seront également protégés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string lyvt8c to the field below: