FakeAlert : le malware pirate qui se présente comme un antivirus !

Décidément, les hackers « poussent le bouchon » un peu loin jusqu’à se faire prendre pour des sociétés d’antivirus. Alors un conseil pour les internautes : faites désormais attention lorsque vous recevez un message d’alerte sur vos écrans ! Il peut s’agir d’une démarche de piratage via le virus «HTML / FakeAlert».

fakealert-le-malware-pirate-qui-se-presente-comme-un-antivirus-2

Qu’est-ce que le HTML / FakeAlert ? Quel est son rôle ?

FakeAlert ou fausse Alerte en français est un virus informatique découvert par ESET, une entreprise spécialisée dans la sécurité des systèmes informatiques. Ce virus a pour rôle de faire surgir des pages web factices sur vos PC afin de vous signaler que celui-ci serait contaminé par un virus ou est sujet à un dysfonctionnement qui compromettrait vos data. L’agent vous invitera à contacter un ‘’service d’assistance’’ illusoire ou bien à downloader une supposée ‘’ solution de sécurité’’. La première manœuvre cherchera à surtaxer votre appel et la seconde à vous demander un ransomware ou un rançongiciel.

FakeAlert est le malware le plus téléchargé en France

Ce virus informatique identifié par ESET en décembre 2009 appartient au groupe des virus ‘’ faux support ‘’. Le malware  « HTML / FakeAlert » avait pour origine de cibler uniquement un public anglophone, mais il a toutefois réussi à se faire une place dans le cyberespace francophone. OndrejKubovič, expert en sécurité informatique au sein d’ESET, a déclaré que les escroqueries de type faux support que leur société surveille ciblent généralement les utilisateurs anglophones du fait qu’ils sont plus nombreux. Ce qui génère plus de pécule. L’ingénieur a rajouté qu’il arrive cependant que les hackers ciblent des publics habitués à des langues autres que l’anglais ou le français.

Ce logiciel malveillant avait pris la première place, le 17 septembre 2016, du malware le plus téléchargé dans l’hexagone, représentant ainsi 25 % des malwares dépistés dans le pays. Pour cette entreprise basée à Bratislava en Slovaquie, ESET, la France serait aujourd’hui le pays le plus touché, devançant ainsi les États-Unis.

2 % du volume de la contamination globale sur l’intervalle du 5 septembre au 5 octobre a impliqué ce virus, selon encore la société slovaque. Un record dans le domaine donc.

Quelle sont les solutions pour lutter contre HTML / FakeAlert ?

Si vous êtes sujets à un quelconque cas de FakeAlert, ne vous alarmez surtout pas.   Le Virus HTML/FakeAlert n’est pas malicieuse en soi. Ce n’est qu’une page qui fait la promotion d’arnaques et escroqueries. Généralement, ce malware se trouve dans les sites dits ‘’peu recommandés’’ tels que les sites de streaming illicites ou des sites de Torrents.

Il existe des solutions faciles pour contrecarrer ce logiciel malveillant sans passer par une réinstallation complète de votre système. Des progiciels tels que AdwCleaner ou ZHPCleaner suppriment notamment les programmes et extensions parasites et Adwares. Enfin, si vous remarquez encore des traces de FakeAlert après avoir utilisé ces programmes antimalware, vous pouvez réinitialiser votre navigateur. Les méthodes ne diffèrent pas chez Chrome, Firefox ou encore Internet Explorer.

Laisser un commentaire