Afin de déterminer les tendances en matière de sécurité informatique de 2016, il est nécessaire de savoir que ces choix sont souvent basés sur un critère équilibrant sécurité et flexibilité commerciale.

Critères pour établir une sécurité informatique à jour et rentable

Afin de déterminer les tendances en matière de sécurité informatique de 2016, il est nécessaire de savoir que ces choix sont souvent basés sur un critère équilibrant sécurité et flexibilité commerciale. Voici donc un guide qui permettra de réaliser un tel acte au sein de l’entreprise.

Rentabilité et sécurité sont deux facteurs capitaux dans le secteur informatique actuel.

Adopter une approche de sécurité informatique flexible

Rentabilité et sécurité sont deux facteurs capitaux dans le secteur informatique actuel. Ce sont, pourtant, deux concepts contradictoires. Dans ce cadre, il s’agit de connaître les risques que l’on encourt lorsqu’on souhaite conclure une affaire commerciale importante. Prendre des risques pourrait faire gagner beaucoup aux entreprises. Dans ce cas, la sécurité arrive en seconde position.

Auparavant, la conclusion des accords commerciaux était basée sur les check-lists de sécurité. La sécurité a toujours été assurée par la conformité. Et pour en assurer, les entreprises ont souvent eu recours à des check-lists. Cependant, des études démontrent que les organisations ayant rempli des check-lists ne sont pas toujours les plus sécurisées. Progressivement, les entreprises se détournent de cette pratique pour s’intéresser à ce qui offre une sécurité réelle. Il ne faut pas, dans ce cas, avoir d’idées préconçues. Prioriser ses objectifs et ses moyens de sécurité s’avère mieux que d’atteindre les barres de conformité.

Dans ce cadre, il s’agit de connaître les risques que l’on encourt lorsqu’on souhaite conclure une affaire commerciale importante.

Équilibrer automatisation et gestion physique des tâches

Une sécurité informatique assurée coûte cher. Être efficace est donc le but à atteindre. Et ce, sans vouloir trop limiter les coûts pour économiser son argent. Plusieurs façons sont disponibles quant à l’atteinte de l’efficacité et de la durabilité. Jusqu’à maintenant, cet objectif est bloqué par la nécessité de facteur humain. L’automatisation est une alternative prometteuse. Elle offre la capacité d’analyser des données, de gérer des alertes, et de répondre aux incidents de sécurité avec des scripts ou des méthodes auto-apprenantes. Le but en est de trouver un terrain d’entente entre ce qui doit être automatisé et ce qui doit être fait manuellement. De nombreux domaines doivent être automatisés, en fait : la gestion de la politique et l’analyse du trafic, des données des logs et des événements. Le premier pas à faire est donc une re-catégorisation des tâches, distinguer ce qui peut être automatique et ce qui serait manuel.

Il s’agit de déterminer les tâches concernées par la sécurité informatique.

Il s’agit de déterminer les tâches concernées par la sécurité informatique. Au début, seuls les actifs informatiques nécessitaient une protection. À savoir : les données, les processus relatifs aux données, les serveurs et réseaux. À l’heure actuelle, grâce à Cloud et aux appareils mobiles, la sécurité informatique actuelle se préoccupe de plus en plus de la gestion d’identité et de l’accès. Cela n’implique pas pour autant la négligence de la sécurité des infrastructures, des serveurs et des réseaux. Les menaces ne sont pas qu’externes, elles sont aussi internes. Seulement, maintenir l’entreprise totalement sécurisée contre ce genre de menace devient de plus en plus complexe. Surtout lorsque la technologie poursuit inexorablement son progrès en intelligence.

Une interface d’utilisateur sécurisée est le fruit d’une connaissance des utilisateurs ; notamment de leur identité. Cela est valable tant pour les personnels internes que les tiers. Une bonne gestion des droits de l’identité et l’accès est alors requise. Mais, l’actualisation de cette base, suivant un critère comportemental, est encore mieux.

One comment

  1. La sécurité informatique est une priorité pour toute entreprise, deux conditions impératives doivent être réunies pour atteindre l’objectif une protection efficace, la flexibilité et l’équilibre de l’automatisation et de la gestion physique des taches. En effet, une ré-catégorisation des taches doit être effectuée pour une meilleure gestion. Les ressources humaines et les ressources physiques d’une entreprise sont être interdépendantes. Cela implique une nécessité de compétences techniques du personnel afin de mieux maîtriser les outils de gestion informatiques.

Laisser un commentaire