Les polémiques concernant la fuite des données auront-elles raison de Facebook ?

Facebook pourrait sortir du cercle fermé des GAFA. En effet, le réseau social se trouve actuellement au cœur de tempêtes médiatiques liées à des affaires de fuite des données de ses utilisateurs. Son patron Mark Zuckerberg s’était même expliqué devant le Congrès Américain sur ces affaires. Un expert du Big data semble cependant être persuadé que ces dernières pourraient permettre à Facebook de retrouver un second souffle.

Une aventure sur un territoire dangereux…

À chaque fois qu’on est face à une chaîne ou à l’écoute d’une radio d’infos continues, il est difficile de ne pas tomber sur une révélation relative aux pratiques de l’entreprise de Mark Zuckerberg concernant, entre autres, le stockage et l’utilisation des données des utilisateurs et les conditions d’utilisation. Dans un monde où le nombre d’internautes technophiles ne cesse d’augmenter, cela devrait être prévisible pour Facebook. Et il semble actuellement que ce dernier se trouve sur un terrain dangereux qu’il a, en quelque sorte, lui-même choisi.

La polémique Cambridge Analytica est l’une des illustrations de cette préférence pour les aventures dangereuses. Pour aider les chercheurs en sciences sociales de l’entreprise spécialisée dans la communication stratégique, Facebook a mis à leur disposition des données relatives à 87 millions de comptes utilisateurs. Ce qui laisse planer des doutes sur des précédents dans cette affaire. Par ailleurs, pour que ces chercheurs puissent accéder à ces informations, il est possible que des portes dérobées aient été prévues.

Si jusqu’à très récemment Facebook était loin des tempêtes médiatiques concernant l’exploitation des données personnelles, actuellement, il se trouve au premier plan, accompagnant Sony, Equifax et Yahoo ! Pire encore, l’entreprise ne dispose plus du plus important rempart qui pourrait l’empêcher de tomber, l’opinion publique lui étant de plus en plus défavorable.

…Qui pourrait s’achever sur une victoire

Si certains spécialistes affirment que Facebook est de plus en plus proche de sa fin, d’autres soutiennent que la situation actuelle pourrait constituer une opportunité pour mieux réussir dans le futur. C’est le cas de Jacques-Aurélien Marcireau, gérant du fonds Edmond de Rothschild Fund Big Data. Celui-ci n’a pas manqué de rappeler que le géant américain a déjà procédé à la coupure de l’accès à des données utilisateurs à une partie de certains de ses partenaires commerciaux historiques, prétextant une volonté de mieux protéger les données professionnelles. Et il a déjà pu démontrer que ceux-ci auront du mal à vivre une telle situation et seront même prêts à payer encore plus pour recouvrir cet accès. Par ailleurs, l’entreprise n’aura pas de mal à trouver un moyen « d’esquiver » l’opinion publique, en reportant certains contrats vers ses deux autres médias sociaux, Instagram et WhatsApp.

Il est également utile de savoir que se trouver dans cette situation devrait constituer pour Facebook une occasion de recycler à moindre coût pour mieux s’adapter au règlement général sur la protection des données (RGPD) européen qui sera en vigueur en mai prochain. Il n’est toutefois pas sûr que les hauts-dirigeants de l’entreprise emprunteront cette voie. On en saura sûrement plus dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire