En effet, comme tout objet connecté, les voitures autonomes sont également des cibles d’attaques extérieures.

Voitures connectées : inquiétude des experts de sécurité

Dans les prochaines années, les voitures autonomes auront le vent en poupe. Ce serait bien pour le progrès technologique, mais cela ne devrait pas trop réjouir. En effet, comme tout objet connecté, les voitures autonomes sont également des cibles d’attaques extérieures. Les risques sécuritaires qui s’y attachent peuvent même être plus importants selon divers experts.

La raison est que les appareils mobiles peuvent accroître leur vulnérabilité face aux attaques informatiques.

L’exemple BMW

Pourquoi bon nombre d’entreprises sont-elles réticentes à l’idée de suivre la tendance BYOD ? La raison est que les appareils mobiles peuvent accroître leur vulnérabilité face aux attaques informatiques. Les ordinateurs, les tablettes ou les Smartphones ne sont cependant pas les seuls objets pouvant accroître les risques. Les automobiles connectées sont également concernées. Récemment, BMW a décidé le patching du logiciel se trouvant sur deux millions de ses véhicules après être informé de l’existence d’une faille par la fédération allemande d’automobilistes. Cette faille donne la possibilité aux hackers d’accéder librement à des services ConnectDrive et même d’ouvrir les portes du véhicule. Le problème a été directement corrigé après son signalement à la firme allemande. Cela n’a cependant pas empêché la reprise des débats autour de la sécurité des voitures autonomes. Deux experts en sécurité donnent leur avis sur la question.

Cette faille donne la possibilité aux hackers d’accéder librement à des services ConnectDrive et même d’ouvrir les portes du véhicule.

Désorganisation à distance

Mission Secure Inc et Perrone Robotics Inc ont travaillé, en partenariat avec l’Université de Virginie et le ministère américain de la Défense pour mettre fin au débat. Les tests qu’ils ont réalisés ont prouvé la possibilité pour les hackers de désorganiser l’infrastructure de contrôle des véhicules à distance. Certaines failles pourront, par exemple, être exploitées pour créer une collision à grande vitesse. L’un des tests a permis en effet de connaître qu’il est possible d’accélérer à distance les voitures connectées, alors que la situation exige de freiner. Un autre a donné la possibilité d’effectuer un freinage d’urgence, au lieu d’un freinage en douceur. Et pour arriver à leurs fins, les hackers pourront seulement utiliser des vecteurs classiques de type connexions Bluetooth et Wi-Fi.

Google et divers fabricants de voitures autonomes ont été contactés pour fournir leurs avis sur les résultats de cette étude, mais ont préféré ne pas commenter. Des proches de la firme de Mountain View  ont seulement affirmé qu’il y a eu considération des éventualités de piratages au cours du processus de construction.

Les tests qu’ils ont réalisés ont prouvé la possibilité pour les hackers de désorganiser l’infrastructure de contrôle des véhicules à distance.

Risques d’augmentation de primes d’assurance

Que feront les assurances après une mise effective sur le marché des voitures autonomes ? Beaucoup d’assureurs n’ont pas encore une idée sur les primes à exiger sur ce type de véhicule. S’il s’avère cependant que ce dernier est soumis à des risques plus élevés, une augmentation des primes est inévitable.

Il existe cependant des raisons de croire au contraire. Parmi celles-ci, il y a le fait que depuis leur avènement, les voitures autonomes Google n’ont été impliquées que dans 11 accidents mineurs. Un bilan qui pousse le Mountain View vers une mise en route effective de quelques prototypes à partir de cet été. Une nouvelle qui devra ravir les personnes qui rêvent de se trouver à bord d’un véhicule intelligent.

One comment

  1. Des voitures connectées devraient normalement avoir plus de sécurité.
    Le test Mission Secure Inc et Perrone Robotics Inc a montré les risques d’insécurité. Je suis d’accord pour une voiture connectée, mais je suis contre une voiture 100% autonome.

Laisser un commentaire