Microsoft au-devant de la scène pour faire l’éloge de la sécurité de sa dernière mise à jour contre les rançongiciels

D’après les dernières nouvelles de la grande firme de Microsoft, la dernière mise à jour de Windows 10 dénommée Anniversary Update 1607 serait plus équipée pour empêcher l’attaque des maliciels (mal + logiciel) au détriment des  données personnelles.

microsoft-au-devant-de-la-scene-pour-faire-leloge-de-la-securite-de-sa-derniere-mise-a-jour-contre-les-rancongiciels

Les choses invisibles sont plus importantes que celles qui sont visibles. Telle est la position de Microsoft pour lancer sa nouvelle mise à jour du dernier OS de la firme sur son blog officiel. Selon la firme, les modifications apportées au logiciel permettraient de se prémunir des malwares appelés rançongiciel ou logiciel de rançon, comme le ferait une sandbox serveur de mail. Ces derniers constituent les principaux soucis de bon nombre d’internautes de par le monde. Leur principe de fonctionnement se base sur un chiffrement de vos données personnelles tout en vous proposant de la clé de déchiffrement contre de l’argent. Par ailleurs, il faut savoir qu’il ne s’agit pas de cryptage et de décryptage, mais uniquement du chiffrage et déchiffrage.

Le géant de l’informatique avance les nouvelles spécificités de cette mise à jour qui serait plus robuste face à ces types de menaces, que ce soit par rapport au système, au navigateur qu’à la messagerie électronique.

Que des incitations à la mise à jour

La date de publication de la dernière mise à jour de Windows 10 a été faite un an après la sortie du dernier OS, c’est-à-dire, le 29 juillet 2016. D’où cette dénomination Anniversary Update. En ce qui concerne le « 1607 », il s’agit d’un estampillage de l’année (16) et du mois (07), une stratégie de communication qui a toujours fait preuve d’efficacité dans le passé en attirant de nombreux utilisateurs.

Plusieurs fonctionnalités ont été intégrées dans ce nouveau Windows. Mais, à part ces nouveautés, cette mise à jour est 42 % plus puissante face à ces logiciels de rançon en comparaison à Windows 7. Ces améliorations se trouvent notamment dans le navigateur renforcé et protégé de Flash, un système plus apte à retrouver automatiquement les menaces par le procédé machin learning et une publication plus rapide des mises à jour de Defender.

Par ailleurs, en lisant entre ces lignes, Microsoft tient à ce que l’installation d’Anniversary Update 1607 soit en quelque sorte une nécessité. Pareil pour son logiciel de navigation Edge.

Également une stratégie de promotion d’Edge

Nombreux sont les logiciels malveillants qui passent par le navigateur web. Mis à part les brèches d’Adobe Flash couramment utilisées par les hackers malintentionnés, Microsoft tient à préciser qu’Edge dispose d’une protection spécifique contre ces attaques. Est-ce peut-être une manière de le promouvoir ? En tout cas, la part de marché des navigateurs Microsoft ne cesse de diminuer : Winbeta, la plateforme sur les dernières nouveautés de l’entreprise, affirme que les logiciels de navigation Microsoft ont perdu près de 250 millions d’internautes de décembre 2015 à septembre 2016.

Bref, pour l’instant, Microsoft tient à jouer la carte de la sécurité pour vanter Windows 10 jusqu’à la sortie prochaine de la mise à jour appelée Créators Update.

Laisser un commentaire