BYOD : une solution pour la productivité ?

Le BYOD est un concept récent qui consiste à utiliser les appareils et outils personnels dans ses activités professionnelles. Il peut se révéler être un atout pour les sociétés sur la productivité de leurs employés. Cependant, sans un encadrement bien défini, il peut avoir des conséquences négatives sur la firme.

BYOD une solution pour la productivité

Pour travailler mieux

Nul ne peut nier que le BYOD doit être encadré par des règles strictes et claires. Sans une politique de mise en œuvre correctement établie, les conséquences peuvent être dommageables pour l’entreprise.

Son utilisation est très encouragée dans les différentes structures pour une simple raison : la productivité. Il est bien évident que lorsqu’un employé use de ses propres outils, il est beaucoup plus à l’aise, car il en connaît les moindres composants et fonctionnements. Cela évite donc les pertes de temps concernant la formation, l’apprentissage et le jonglage entre les appareils. De ce fait, l’employé est plus réactif et productif.

Par ailleurs, hormis cette productivité, le BYOD est presque sans intérêt mis à part les bénéfices de l’entreprise. Pourtant, une étude faite depuis peu par Syntonic démontre que 43 % des employés d’une entreprise trouvent dans le BYOD un moyen d’augmenter la productivité. 50 % d’entre eux par contre considèrent que plusieurs critères ont des conséquences négatives sur les leurs.

Des retours négatifs

Les résultats des sondages réalisés sur l’étude précédemment énoncée indiquent que si seulement le tiers des employés est remboursé par l’entreprise en contrepartie de leurs dépenses sur le BYOD, environ 57 % d’entre eux ressentent des effets positifs sur leur productivité.

Cependant, s’il n’y a pas un réel encadrement à propos des indemnisations, l’employé est tenté d’utiliser de moins en moins ses appareils. Or, il est tout à fait possible de mettre en place une politique de remboursement, car il ne s’agit que d’un petit effort de la part de l’entreprise afin de mieux cadrer l’utilisation du BYOD.

Un autre impact négatif concerne l’accès à Internet. Bon nombre de sociétés de par le monde n’ont pas une connexion Wi-Fi efficace en interne. Le problème est soit la lenteur, soit la limitation de la quantité de données. Les employés en BYOD sont pourtant plus actifs et productifs lorsqu’Internet est facilement accessible. Dans le cas contraire, une grande partie d’entre eux préfèrent remettre à plus tard leur travail.

Note de conclusion

Si l’on se réfère aux résultats de cette étude, un employé non remboursé, partiellement ou totalement, sur ses frais est moins enclin à faire bénéficier son entreprise, mais plus pour lui-même. De plus, les travaux hors heures de bureau s’en trouvent aussi affectés.

Ainsi, lorsqu’une firme veut réaliser de petites économies par le biais du BYOD, elle peut risquer de perdre bien plus qu’elle aurait espéré comme bénéfice. En plus d’être effectuées en semaine, ces économies coûtent relativement cher et démobilisent les employés, contrairement aux réels objectifs du BYOD. Bref, il est grand temps de s’en rendre compte et de prendre en conséquence des mesures.

Laisser un commentaire