objets connectés

Quel avenir pour les objets connectés ?

Si auparavant, les tablettes tactiles sont mises en avant durant le salon AFI, cette année, elles sont remplacées par les objets connectés ou les « wearables ». Les entreprises qui fabriquent ces gadgets espèrent toujours une « future tendance de consommation », en dépit de la « révolution » qu’elles ont imaginée et qui n’a pas eu lieu ces dernières années. Le marché est-il à la hauteur des espérances très prochainement ? Réponse.

objets connectésPrévision du marché des objets connecté selon Samsung

Certes, le commerce des objets connectés est beaucoup plus florissant aujourd’hui, mais le meilleur reste à faire.

Le chef de produit chez Samsung, Didier Nadai, soutient « qu’il y a un vrai marché qui va trouver sa dynamique cette année ». Si en 2016, cette entreprise sud-coréenne a réussi à vendre 100 millions de gadgets, ce volume de vente va augmenter jusqu’à 125 millions à la fin de 2017. Elle prévoit l’écoulement, sur le marché international, de 67 millions de montres, contre 30 millions en 2015.

C’est pourquoi, lors de l’IFA, le géant sud-coréen a mis en avant sa nouvelle gamme d’accessoires destinés aux sportifs, à l’exemple de la montre Gear Sport et Fit 2 Pro. Ces deux accessoires sont ultra autonomes et étanches.

Les autres acteurs du marché

Le géant sud-coréen n’est pas le seul à espérer une  croissance exponentielle du commerce des objets connectés. Apple est aussi propulsé en tête du marché d’après l’étude de la société StrategyAnalytics. Son produit « Apple Watch » est vendu à 3,5 millions d’exemplaires au premier trimestre, ce qui représente une hausse de 59 %. Cette montre est encore beaucoup plus prisée que le Mi Band de Xiaomoi, malgré le prix bas de celui-ci. Elle connait encore plus de succès que les bracelets Fitbit.

Le groupe Fossil a mis au point des montres via un partenariat avec Diesel, Michael Kors et Emporio et tente de se positionner en leader mondial en « horlogerie connectée ». Il a participé au salon IFA 2017 pour présenter 5 nouveaux modèles.

Même si la montre connectée a du mal à trouver sa place sur le marché comparée au bracelet connecté, les marques Apple et Fossil ont tout de même réussi à faire décoller leurs ventes.

Abandon du marché des objets connectés

Le principe de « l’homme connecté » n’a plus suscité l’intérêt de certaines marques comme LG et Sony.

Selon Stéphane Curtelin, le directeur marketing du groupe LG en France, les objets connectés ne sont que « des accessoires pour Smartphone » et leur « intérêt est plutôt dans tout ce qu’on peut faire en connectant les appareils électroménagers… ». Depuis peu, cette entreprise semble vouloir delaisser peu à peu le marché des montres d’après les constats de G Watch.

Sony a également interrompu sa fabrication de « smartwatch » pendant 4 générations face à la « guerre des prix ». Toutefois, Jean Raoul de Gedis, le directeur de Sony Mobile France, confirme que les objets connectés représenteront encore 20 % de leur chiffre d’affaires à l’horizon 2020.

Les « wearables » pourront également laisser place à la veste connectée, imaginée par Levi’s et Google.

Laisser un commentaire