« Reaper » : nouveau malware ciblant les objets connectés

Un nouveau malware Botnet a été identifié par les spécialistes en cybersécurité. Ce logiciel malveillant cible particulièrement les appareils connectés et cherche à nuire à l’ensemble des réseaux de dispositifs IdO en usant de la technique du déni de service.

 

Un malware qui se répand à grande vitesse

Les experts ayant découvert Reaper insistent sur le fait que ce logiciel malveillant se propage très rapidement et sournoisement. Ils exploitent les brèches de sécurité des différents appareils connectés. Le logiciel s’attaque à l’Internet des objets par le biais des mots de passe faibles ou ceux par défaut du fabricant. Autre particularité, il fait usage de plusieurs serveurs par lesquels il va commander le réseau reliant les ordinateurs infectés. De ce fait, il ne dispose pas de point central pour contourner le processus.

Dès qu’il parvient à s’infiltrer dans les appareils, Repear tente également de contaminer le maximum d’appareils reliés aux réseaux. Même s’il n’a pas encore effectué de dégâts importants pour l’instant, la menace liée à ce logiciel est grande. Ce type de scénario rappelle en effet l’attaque du malware Mirai qui a rendu inaccessibles des milliers de site Internet en 2016 en adoptant la technique du déni de service. Parmi les victimes lors de cette attaque, on retrouve Twitter, SoundCloud et Reddit qui ont été bloqués durant toute une journée.

Toute la planète est concernée par cette menace

Les experts de la cybersécurité estiment que ce malware a déjà attaqué environ 1 million d’appareils jusqu’à présent et poursuit sa propagation sans aucun problème. Du fait que ce logiciel malveillant n’a été repéré que récemment, il est encore difficile pour le moment de trouver la solution la plus efficace pour le détourner rapidement. De plus, les spécialistes qui l’ont découvert soulignent que l’objectif exact des hackers reste toujours inconnu. Ils se penchent encore sur les vraies intentions de ces malfaiteurs.

Ils craignent même que les pirates informatiques n’attaquent les 13 serveurs principaux du DNS qui contrôlent les demandes d’accès à tous les sites Internet. S’ils y parviennent, ils seront en mesure de bloquer toutes les plateformes en ligne. Un tel scénario risque de paralyser les firmes du monde entier et pourrait entraîner d’importantes pertes économiques.

La solution pour se protéger de Reaper

La solution la plus pratique et la plus rapide proposée par les experts pour le moment est de changer les mots de passe de chaque dispositif reliés à Internet. Les appareils comme les caméras connectées ou les routeurs sans fil sont également exposés au risque d’infiltration. Ce procédé prend sans doute plus de temps. Néanmoins, les manuels fournis par la marque donnent généralement des instructions précises à ce sujet.

Par ailleurs, il convient de considérer les machines connectées comme un ordinateur à part entière. Ainsi, chaque utilisateur prendra très au sérieux la mise à jour des mots de passe, tout comme ceux des Smartphone ou des PC portables. Une simple négligence pourrait entraîner des dégâts importants qui sont souvent difficiles à réparer. Bref, il vaut mieux prévenir que guérir.

Laisser un commentaire