Les 3 étapes indispensables à la sécurité des données sur un Cloud

Des paramètres doivent être pris en compte avant de mettre en œuvre l’extermination des bases de données par le Cloud. Des experts du domaine ont pris le temps de regrouper les 3 étapes à observer pour assurer la sécurité des données sur un nuage informatique.

Les 3 étapes indispensables à la sécurité des données sur un Cloud

Quelques mots sur les experts en question

Le Cenin ou Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique intègre environ 250 professionnels. Il a vu le jour en juillet 2012 avec pour objectif d’optimiser la sécurisation de l’information et du numérique. Pour y parvenir, un échange de connaissances entre membres se fait régulièrement. Parmi les participants figurent des experts en sécurité de l’information, des juristes… Dans cette optique, il est raisonnable de suivre les conseils ci-dessous avant d’opter pour le Cloud.

Étape 1 : Définir l’importance des données

Selon ces spécialistes, il est d’abord primordial de définir la valeur des informations à externaliser. Certains d’entre eux attirent considérablement les cybercriminels. Dans une société, il existe au moins 4 types de données : les documents civils et commerciaux, les pièces comptables, les documents sociaux et les renseignements se rapportant aux personnels. Avant d’opter pour l’extermination, analysez d’abord le niveau de sécurité des dossiers au moment actuel. Peut-être qu’ils sont mieux protégés à l’intérieur d’une compagnie qu’à l’extérieur. Cette étude s’avère pratiquement essentielle vu l’avènement actuel du piratage informatique.

Étape 2 : Peser le pour et le contre

Pour s’assurer de faire le bon choix, il faut d’abord peser le pour et le contre. Étudiez les avantages qu’offre le Cloud au sein de l’entreprise. Parmi ceux-ci figurent l’archivage, la possibilité d’accès aux données, peu importe l’emplacement, la facilité de gestion d’équipe… Cependant, il est également judicieux de songer aux inconvénients tels que l’usurpation d’identité, les éventuelles pertes de données, la dépendance à une autre entreprise… Etes-vous toujours partant pour le Cloud après avoir réalisé les analyses ? Dans ce cas, il faut maintenant demander l’aval de votre supérieur. Généralement, seul le DG peut donner l’accord à l’utilisation de nuages informatiques notamment s’il s’agit de données vulnérables.

Étape 3 : Trouver un fournisseur idéal

La dernière étape consiste maintenant à trouver le bon prestataire. Pour cela, il est impératif d’avoir un cahier de charges contenant vos exigences en matière de sécurité. Vos besoins doivent être mentionnés dans l’appel d’offres pour attirer les meilleurs dans le domaine. À l’arrivée des propositions, comparez-les avec vos besoins et choisissez-les meilleures. Avant de conclure le contrat avec le fournisseur, il est conseillé de bien négocier. Le prix de la prestation doit généralement inclure un travail d’audit et de test de piratage. Ces tâches s’avèrent importantes dans le but d’assurer la sécurité des infrastructures. Elles doivent être entreprises avant l’utilisation du système. Généralement, le tarif inclut également l’entretien de l’infrastructure durant la durée du contrat. Rappelons que ce dernier requiert la validation d’un juriste. Pour les sociétés de l’hexagone, il est impératif de le rédiger en français selon les réglementations en vigueur.

 

Laisser un commentaire