Tester votre domaine ou votre IP avec l’outil NsTools

NStools est un outil d’analyse technique des DNS, MX, Whois et Web d’un domaine ou d’une IP. Testez rapidement et gratuitement un site web ou un serveur (web et smtp). Le nouvel outil rn ligne NStools vous permet d’analyser et tester un nom d’hôte ou un domaine, mais aussi une adresse IP (version 4 et 6). L’outil, disponible à cette adresse web : https://ns.tools  ( ou https://nstools.fr pour la version française ) va lancer pas moins de 93 tests répartis en 4 grandes sections (DNS, MAIL, DOMAINE/IP, WEB).

 

Le résumé de l’analyse

La section Résumé va, comme son nom l’indique, résumer l’analyse faite du nom de domaine ou de l’adresse IP. Vous retrouverez   la notation de l’analyse, elle est à la fois globale et par section ainsi que la durée de l’analyse et des tests. Il vous sera possible de la partager sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Lorsqu’un site web est présent sur l’élément analysé, une capture d’écran sera proposée. Pour terminer, vous trouverez rapidement les tests qui ont un retour négatif sans pour autant aller vérifier chaque section.

 

La section DNS :

La partie DNS est l’élément central de l’analyse. En effet, les tests et les autres analyses vont se servir des résultats trouvés par les requêtes DNS. Vous aurez la possibilité de visualiser la zone DNS reconstituée par NStools. Cette zone peut contenir les serveurs de nom, les serveurs MX, les champs A (ipv4) et AAAA (ipv6), mais aussi les champs TXT, le SOA et les hôtes qui possèdent le même nom de domaine. Un autre point important de la section DNS est l’onglet « arbre ». Il s’agit en fait de reproduire la descente de l’arbre DNS afin de voir s’il y a des erreurs de synchronisation entre les serveurs DNS. Pour finir, l’utilisateur pourra visualiser l’ensemble des tests faits sur les DNS, dont la plupart s’appuient sur des RFC.

 

La section Domaine / IP

Il vous sera possible d’avoir des informations sur le whois du domaine dans cette section. NStools effectue plusieurs vérifications auprès de VirusTotal, Google Safe Browsing, Web Of Trust et vérifie si le domaine ou l’IP est blacklisté sur de nombreuses RBL. Cette section n’est pas à négliger lorsque l’on souhaite être irréprochable aux yeux d’internet.

La section Mail

Un des points forts de NStools est de proposer un ensemble de tests très complet pour la partie SMTP d’un domaine. En effet, la moitié des tests que réalise l’outil concerne les serveurs de messagerie et leur bonne configuration. Une grande partie de ces tests s’appuient sur les RFC montrant ainsi la légitimité de ceux-ci. Vous aurez un aperçu des serveurs de messagerie avec des informations de base telles que l’IP, le banner, le nom du serveur, les commandes acceptées ou encore la taille maximum. Un rappel rapide des SPF, DKIM et DMARC est présent. Ceux-ci sont détaillés dans l’onglet zone dans la section DNS.

 

La section Web

La dernière partie de NStools traite ce qui est en rapport avec le serveur web s’il y en a un. L’utilisateur peut visualiser le titre, la description et le premier paragraphe du site web si ces éléments existent. Il est possible de savoir si le site est en HTTPS ou encore de connaître les entêtes et les redirections. NStools effectue une dizaine de tests de sécurité sur votre serveur web afin de vous prévenir de certains problèmes de configuration courants.

 

Pour conclure cette présentation de l’outil d’analyse NStools, il est important de rajouter que celui-ci permet de bloquer l’analyse d’un domaine ou d’une IP en particulier si vous en êtes le propriétaire. Pour cela, il vous suffit de vous rendre dans la partie FAQ du site et de configurer des règles de restrictions, soit, dans un fichier robots.txt, soit, directement dans la zone DNS du domaine. Dans notre cas, nous allons devoir revoir un peu la partie Web…

Laisser un commentaire