Des pirates informatiques dérobent 31 millions de dollars à des banques russes

Décidément, on n’en a pas fini  d’entendre parler des hackers ! Récemment, le 2 décembre 2016, des pirates informatiques ont dérobé 2 milliards de roubles dans des banques locales russes. Cette information a été communiquée par un porte-parole de la banque centrale. Ce dernier a rajouté que le pays envisageait sérieusement de prendre de nouvelles mesures pour se préparer à d’éventuelles attaques dans le futur.

Des pirates informatiques dérobent 31 millions de dollars à des banques russes

2 milliards de roubles dérobés en total

Ekaterina Glebova, l’attaché de presse de la banque centrale russe a déclaré au Wall Street Journal que l’attaque a déjà été confirmée et que des investigations ont été menées. Elle a en outre, ajouté que le pays devra être prêt à parer toute éventualité de cyberattaque supplémentaire.

Un haut responsable au sein de la banque centrale russe a mentionné que les hackers ont, en amont,  tenté de dérober 5 milliards de roubles, mais qu’une partie de l’argent a été récupérée.

Suite à ces incidents, le pays a annoncé avoir récemment détecté un complot venant d’agences d’espionnage étrangères. La Russie incrimine ces dernières de vouloir mettre la pagaille dans le système bancaire du pays, cela en menant diverses campagnes de cyber- attaques et en colportant des informations calomnieuses sur la banque à travers les réseaux sociaux.

Mode opératoire des hackers pour pirater un compte bancaire

La préparation d’une campagne de hacking est généralement réalisée des semaines, voire des mois à l’avance. Les pirates entrent dans le système informatique des banques pour hacker les numéros ainsi que les codes secrets des cartes prépayées. Ils effacent par la suite leur plafond de retrait pour avoir le droit de réaliser un retrait d’argent sur le compte. À plusieurs, les pirates informatiques recodent des cartes magnétiques lambda et retirent aisément de l’argent sur des distributeurs de billets, munis des mots de passe piratés.

Le montant de la somme dérobé dépend du nombre de hackers, car plus il y a de complices, plus faramineuse seront les sommes dérobées. Ces pirates ne dépouillent pas intégralement le compte d’un individu pour ne pas se faire repérer. Ils ne retirent que les sommes désuètes en débitant différents comptes bancaires, y compris des comptes aux quatre coins du monde.

Les systèmes financiers du monde entier à la merci des hackers

Il convient de préciser que cet incident est le dernier d’une série de cyberattaque de haut niveau ayant pour visée des institutions bancaires. La sérénité est en effet loin de régner dans les établissements bancaires à l’instar de la banque centrale du Bangladesh qui s’est fait, le mois de février 2016, dérobé plus de 81 millions de dollars.  Les régulateurs banquiers et financiers du monde entier ont récemment appelé les banques à renforcer la cybersécurité à la suite de ces séries d’événements.

Pour conclure, ces récents événements ont montré que le milieu bancaire est loin d’être à l’abri d’une cyberattaque, de même que pour n’importe quelle entreprise ou n’importe quel particulier qui pourrait être pris pour cible. La nécessité de mettre en place des systèmes de sécurité informatique plus rigoureux est donc de mise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string sik4Pm to the field below: