Il y a quelques semaines,Uber avait été victime d’un piratage de grande envergure.

Des comptes Uber piratés revendus illégalement sur Internet

Il y a quelques semaines,Uber avait été victime d’un piratage de grande envergure. Les mots de passe et identifiants de nombreux comptes avaient été dérobés. Selon le site Motherboard, ces données sont actuellement mises en vente sur le site AlphaBay.

 Uber, société spécialisée dans le transport avec chauffeur et présentée comme un concurrent sérieux des taxis, avait récemment fait la une des sites d’information.

Les comptes dérobés revendus 1 à 5 dollars

Uber, société spécialisée dans le transport avec chauffeur et présentée comme un concurrent sérieux des taxis, avait récemment fait la une des sites d’information. Elle a été victime de pirates informatiques ; ces derniers ont dérobé de nombreux comptes permettant d’accéder à son application. Ceux-ci viennent de refaire surface : d’après le site américain Motherboard, une centaine d’entre eux serait actuellement revendue entre 1 et 5 dollars. Les comptes piratés ont été identifiés sur le site AlphaBay, lui-même localisé dans le deep web, soit la partie invisible du web. Les sites se trouvant dans cette partie d’internet ne sont pas répertoriés dans les moteurs de recherche. Ils ne sont accessibles qu’à l’aide d’un réseau d’anonymisation TOR.

 Les comptes piratés ont été identifiés sur le site AlphaBay, lui-même localisé dans le deep web, soit la partie invisible du web.

Ainsi, les éventuels acheteurs de comptes piratés ne sont nullement inquiétés. Les propriétaires légaux des comptes – Uber dans ce cas précis – ne savent même pas que ceux-ci lui ayant été dérobés sont en vente sur le web. Les mots de passe et identifiants dérobés donnent accès à diverses informations, dont des numéros de téléphone et adresses. Ils permettent même d’accéder à certaines données bancaires du compte auxquelles ils sont attribués. Motherboard révèle que ces informations ont été mises en vente à la mi-mars par un vendeur identifié sous le nom de Courvoisier. Un autre vendeur aurait assuré aux éventuels acheteurs la validité des mots de passe et identifiants proposés sur le site.

 

Uber affirme n’avoir trouvé aucune preuve de piratage

Uber est actuellement la start-up qui monte. La dernière levée de fonds qu’elle a lancée lui a permis de collecter 41 milliards de dollars. Un acte de piratage sur ses services pourrait avoir des retombées financières énormes puisque les investisseurs se détourneront à coup sûr d’une entreprise dont les dispositifs de sécurité sont défaillants. Motherboard a tenté d’en savoir plus sur l’affaire et a interrogé les responsables de la société. Selon ces derniers, il n’y a actuellement aucune preuve d’un acte de piratage dans ses services. Ils ont néanmoins prévenu les autorités compétentes en réaction à la vente illégale de comptes dérobés.

Uber est actuellement la start-up qui monte.

Uber a profité de cette démarche pour rappeler différentes mesures de sécurité à ses utilisateurs. Elle a notamment révélé la nécessité d’utiliser des mots de passe différents pour chaque compte utilisé sur le web. C’est d’autant plus important que la plupart des internautes utilisent souvent un même mot de passe sur différents comptes. Un utilisateur d’Uber reconnaissait d’ailleurs récemment qu’il utilisait le même mot de passe pour se connecter non seulement au site, mais également à Amazon. Il est donc possible que les données mises en vente sur AlphaBay soient des informations de comptes Amazon ou eBay piratées. Les mots de passe sont certainement les mêmes que ceux utilisés par les propriétaires de compte pour accéder à leur profil sur Uber.

Laisser un commentaire