Les actes de piratage ne se cantonnent désormais plus aux sites de professionnels et d’entreprises.

Algérie : les pirates s’attaquent désormais aux smartphones sous Android

Les actes de piratage ne se cantonnent désormais plus aux sites de professionnels et d’entreprises. Les smartphones tournant sous Android sont désormais la cible des pirates informatiques algériens.

 Le cabinet de sécurité Lookout a récemment alerté la population algérienne, notamment les détenteurs d’appareilstournantsous Android, quant aux risques de cyberattaques.

Des logiciels malveillants utilisés par les pirates

Le cabinet de sécurité Lookout a récemment alerté la population algérienne, notamment les détenteurs d’appareils tournant sous Android, quant aux risques de cyberattaques. Les sites Internet ne sont plus les seules cibles des hackers comme on a pu le voir avec le piratage récent de Sony(qui a vu la diffusion sur le Net de films pas encore sortis en salle et qui a perdu de nombreuses données confidentielles, dont le salaire de nombreux acteurs). Les smartphones et tablettes fonctionnant avec l’OS de Google seraient également aujourd’hui dans leur viseur.Le nombre sans cesse croissant d’appareils Android justifierait l’intérêt des pirates et, pour prendre possession des terminaux, ces derniers utilisent en grande partie des logiciels malveillants.

Selon Lookout, le nombre de malwaresou logiciels malveillants en circulation sur le webest incroyablement élevé.

Selon Lookout, le nombre de malwares ou logiciels malveillants en circulation sur le webest incroyablement élevé. Si ces logiciels étaient auparavant utilisés par les pirates informatiques pour s’attaquer aux ordinateurs, ils servent désormais à exfiltrer les données personnelles et autres informations sur les appareils Android. Le dernier malware en date– NotCompatible—qui s’est propagé à travers de nombreux sites web piratés et qui s’est attaqué aux smartphones témoigne d’ailleurs de l’intérêt des pirates pour les terminaux mobiles et non plus pour les ordinateurs. L’expert en sécurité Jeremy Lindende Lookout révèle ainsi qu’il est aujourd’hui essentiel de pouvoir protéger au mieux les tablettes et smartphones.

 

L’utilisation sans cesse croissante des appareils mobiles séduit les hackers

La logique des pirates informatiques n’a pas changé : les appareils les plus utilisés offrent plus de possibilités d’exfiltration de données. Il y a d’ailleurs de fortes chances que les terminaux largement répandus soient utilisés par des professionnels dont les informations ont plus de valeur aux yeux des pirates. Comme l’utilisation des appareils Android n’a cessé de croître au cours des dernières années en Algérie, c’est tout naturellement que les hackers se sont tournés vers eux. Il faut dire que les smartphones et tablettes sont de plus en plus utilisés pour stocker des informations personnelles sachant que certains appareils disposent d’une capacité de stockage conséquente.

Le cabinet de sécurité Lookout a récemment alerté la population algérienne, notamment les détenteurs d’appareilstournantsous Android, quant aux risques de cyberattaques.

Pour collecter ces données,les pirates utilisent des malwares toujours plus évolués. NotCompatible est par exemple en mesure de modifier les paramètres d’un appareil pour avoir accès à des réseaux protégés. Il se présente à l’utilisateur comme une mise à jour du système et, une fois installé, il envoie et reçoit une quantité d’informations à l’insu du propriétaire du terminal.Les experts de Lookout révèlent que les malwares sont pour l’instant utilisés à des fins de spamming : ils ne servent qu’à envoyer des publicités pour des médicaments miracles ou des places de concerts. Aucun incident majeur n’a pour l’instant été décelé et aucune plainte relative à un vol de données confidentielles n’a encore été faite. Lookout ne cesse pour autant de recommander la prudence aux utilisateurs des terminaux sous Android, car il se pourrait bien que les objectifs des pirates évoluent dans un avenir proche.

One comment

Laisser un commentaire