Les voitures Tesla sont des concentrées de technologie, vitrines des énergies propres.

Il est possible de hacker la voiture Tesla Model S

Les voitures Tesla sont des concentrées de technologie, vitrines des énergies propres. Néanmoins, des chercheurs ont mis à jour des failles dans le système de la voiture électrique. Quelques jours après les déclarations sur le piratage de la Chrysler Jeep Cheerokee, deux chercheurs ont réussi à hacker le système de divertissement de la Tesla Model S.

En premier lieu, il est à savoir que la méthode utilisée n’est pas une attaque à distance.

Comment les chercheurs ont-ils fait pour pirater la voiture ?

En premier lieu, il est à savoir que la méthode utilisée n’est pas une attaque à distance. Les deux professionnels en sécurité ont étudié à la loupe pendant deux ans la Tesla Model S d’un de leurs amis. C’est au terme de durs labeurs qu’ils ont pu trouver le moyen de s’introduire dans le réseau interne de la voiture. Certes, la sécurité de la voiture Tesla est exemplaire, néanmoins cela ne signifie pas qu’elle est infaillible. Les deux spécialistes ont donc démontré qu’ils pouvaient prendre le contrôle de la voiture avec les droits d’administrateur.

Plus précisément, les deux compères ont pu s’introduire dans le réseau interconnecté du véhicule grâce au système de divertissement. Puis, ils ont pu installer une porte dérobée capable de contrôler la voiture à distance. Grâce à ce hacking rudement élaboré, les deux spécialistes ont pu commander de loin à l’aide d’un smartphone la voiture Tesla. Toutefois, il faut savoir que certaines fonctions ne pouvaient pas tout simplement être ordonnées à distance. Malgré les avancées des systèmes antipiratages, les chercheurs ont été quand même impressionnés par l’architecture informatique de la Tesla.

Plus précisément, les deux compères ont pu s’introduire dans le réseau interconnecté du véhicule grâce au système de divertissement.

Un piratage extrêmement difficile

Les voitures de la marque Tesla sont exemplaires en matière de sécurité de leurs systèmes réseau. Néanmoins, il existe toujours des failles dans lesquelles les pirates ont pu réussir à pénétrer. En effet, malgré les vulnérabilités présentées, le hack de la voiture s’est avéré complexe. Les spécialistes qui ont réussi à pirater la voiture ont avoué que la gérance du système de sécurité est merveilleusement bien rodée. Notamment les patchs de sécurité, et que le véhicule pouvait compter sur des mises à jour régulières et performantes. Quoi qu’il en soit, ce qui a été fait par les deux chercheurs est une prouesse technique sans commune mesure. Soyez donc rassuré, le piratage d’une Tesla n’est pas à la portée de n’importe qui.

Les voitures de la marque Tesla sont exemplaires en matière de sécurité de leurs systèmes réseau.

Le constructeur a joué la carte de la collaboration. En ce sens qu’un représentant de la marque Tesla est venu même remercier les deux spécialistes en sécurité d’avoir pu déceler des vulnérabilités dans le système de la voiture. Par la même occasion, le représentant de la marque a fait la promotion du programme « Bug Bounty Programm » qui récompense les pirates qui ont pu trouver les vulnérabilités. De suite, le constructeur a diffusé un patch de sécurité pour corriger les failles. Ce genre de collaboration n’est pas inédit, en effet beaucoup de sociétés utilisent les hackers pour cerner des éventuelles failles dans leurs réseaux. Néanmoins, reste à savoir si cette méthode est réellement efficace.

Laisser un commentaire