Adoption du BYOD en entreprise : comment gérer les risques associés ?

L’utilisation d’appareils mobiles personnels dans un cadre professionnel devient une pratique très tendance de nos jours. Pour preuve, près de 150 millions de terminaux personnels sont aujourd’hui employés en entreprise. Ainsi les frontières entre sphère professionnelle et sphère privée sont de plus en plus floues. Alors, comment gérer les risques associés ?

adoption-du-byod-en-entreprise-comment-gerer-les-risques-associes

Le BYOD incarne la tendance, mais…

Du jour au lendemain, cette pratique s’impose comme la meilleure façon de travailler dans les entreprises. Ses avantages sont nombreux. Le concept correspond en effet aux aspirations des salariés, qui préfèrent se servir d’outils à la fois modernes, commodes et dont ils maîtrisent parfaitement les différentes fonctionnalités. Les travailleurs n’auront pas par ailleurs à jongler entre plusieurs appareils en fonction de l’usage qu’ils en souhaitent. Grâce au « Bring Your Own Device », les entreprises y trouvent également leurs comptes, cette nouvelle pratique contribuant à la croissance de la mobilité, de la flexibilité et de la productivité de leurs collaborateurs. Cependant, elle présente un certain nombre de contraintes opérationnelles qui empêchent certaines organisations de bien en profiter. Parmi ces obstacles, on peut citer le déploiement applicatif. Ainsi il reste à trouver des solutions pour concilier la qualité d’une expérience utilisateur avec les contraintes de sécurité sur l’appareil personnel du collaborateur.

Mettre en œuvre une politique de BYOD

L’enjeu du BYOD est plus ou moins complexe, car le concept ne consiste pas à autoriser l’utilisation personnelle d’un appareil fourni et contrôlé par l’entreprise. Au contraire, il cherche à intégrer des applications nécessaires au travail du salarié sur son appareil mobile personnel. Ainsi il faudrait mettre en œuvre une politique adaptée au sein des entreprises qui adoptent cette tendance. Il faut surtout être en mesure de déployer, sécuriser et maintenir des applications sur un parc d’appareils hétérogènes, tout en respectant la vie privée de chaque collaborateur. Pourtant, il n’existait pas encore de moyen d’y parvenir de manière simple et efficace. Jusqu’ici le déploiement d’une application peut durer plusieurs semaines, alors qu’elle n’est prise en charge que par quelques fabricants comme Sony, Apple, Samsung ou LG. De plus, l’utilisateur devait concéder aux administrateurs l’accès aux données de l’appareil et non aux données de chaque application.

L’univers des entreprises et du BYOD évolue ensemble

Les géants comme Google et Apple ont saisi que l’univers des entreprises et du BYOD doivent évoluer ensemble. Les besoins changent et font également évoluer leurs offres entreprises. Google développe par exemple depuis 3 ans environ une solution baptisée « Android for Work » dont une partie est conçue pour faciliter l’adoption du BYOD. Ce qui permet de cloisonner sur le même appareil les environnements professionnels et personnels. Le contrôle est ainsi partagé entre l’employeur et l’utilisateur. L’un garde le contrôle sur la partie professionnelle et l’autre reste maître de ses données personnelles. Grâce à cette solution, il devient possible de mettre en place de véritables outils pour déployer des applications compatibles avec tous les modèles de téléphones et des tablettes. Ces évolutions rassurent les travailleurs soucieux de la confidentialité et du respect de leur vie privée. Désormais, l’entreprise garde uniquement le contrôle sur les données professionnelles.

Laisser un commentaire