Le Cloud Computing, en marche vers le multi-cloud

Le cloud computing est un nouveau modèle de stockage de données privilégié par de nombreuses entreprises à travers le monde. Mais d’après 451 Research, 69 % de ces organisations opteront pour le multi-cloud ou l’hybride d’ici 2019 dans le but d’améliorer leur service. Cependant, ce choix implique une certaine complexité « excessive », surtout en ce qui concerne le calcul du coût informatique.

 

La complexité au niveau du multi-cloud

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à rechercher des moyens efficaces pour le stockage de leurs données importantes. De nouvelles structures comme le multi-cloud et l’hybride sont ainsi en pleine croissance. Elles ont pour vocation d’améliorer les services proposés aux acheteurs, mais elles présentent une complexité. Cette dernière est notamment plus perceptible avec le multi-cloud.

 

Le multi-cloud permet une optimisation au niveau de la récupération des données en cas d’incident comme une attaque cybercriminelle ou une catastrophe naturelle. En ayant recours à différents fournisseurs, les acheteurs bénéficient de chaque opportunité des tarifs proposés ainsi que de la scabilité illimitée de l’utilisation du cloud public et du cloud privé. De plus, ce service offre des avantages concernant la localisation géographique, la sécurité des données et son accessibilité, il y a même une possibilité de réduction de coût.

Cependant, la complexité porte attention dans le calcul du coût de l’informatique dans l’utilisation d’un service de cloud. Les prix proposés par les fournisseurs en fonction de leurs offres respectives sont les facteurs de différenciation les plus difficiles pour les entreprises. En plus, de nouvelles innovations et de nouveaux modèles de tarification comme les instances réservées AWS montrent davantage le complexe au niveau du paysage informatique. L’AWS et son offre de réservation d’instances se mettent en faveur des prestataires de cloud public pour présenter une solution, celle d’alléger leur note.

Les propos sur les instances réservées

Les instances réservées est une offre permettant de bénéficier une remise importante ou une remise de facturation appliquée comparée à la tarification des instances à la demande. De ce fait, AWS ou Amazon Web Services propose une réservation des instances pour 1 à 3 ans dans le but de diminuer le coût. Le rabais peut aller jusqu’à 70 % du prix de l’instance. Par ailleurs, cette initiative concernant le tarif présente un complexe, d’où la nécessité d’avoir une réelle connaissance de chaque fournisseur subtile.

Actuellement, 451 Research affirme que la flexibilité est devenue le nouveau champ de bataille des prix au cours des trois derniers mois. En ce sens, AWS est considérée comme cible pour les entreprises comme Google, Microsoft et Oracle. D’ailleurs, ces derniers viennent d’annoncer leurs nouveaux modèles de tarification. Ces différentes offres peuvent être une opportunité pour les revendeurs de services de cloud computing dans le but de résoudre la complexité des coûts en adoptant des prix simples et plus abordables pour les clients. De plus, comprendre le modèle de facturation AWS est important, d’autant plus qu’il est riche et spécifique, c’est ce qu’a mentionné récemment David Helleboid, leader system platform Decathlon, dans le cadre d’un retex avec AWS.

Laisser un commentaire