Ce qu’il faut savoir sur les virus et l’antivirus

Que ce soit pour les objets connectés ou les simples mails, les menaces autour de la protection de nos données ne cessent de prendre de l’ampleur. Pour contre attaquer, on peut notamment compter sur les antivirus, mais face à cet afflux constant de danger pouvant survenir de n’importe où, la lutte semble interminable. Avec des virus comme le Cheval de Troie, il ne s’agit plus d’une simple affaire informatique et pour protéger tout ce qui est en lien avec les appareils qu’on utilise, il importe de trouver de nouvelles stratégies de défense. Il n’est pas ainsi rare de voir les hackers et les informaticiens s’affronter dans une sorte de compétition, dans le but d’anéantir l’autre. Si les premiers cherchent à mettre en œuvre de puissants virus pour dévaster les machines, les seconds, de leur côté, veulent empêcher la prolifération de ces logiciels malveillants. Tout ce schéma a des origines bien précises qu’il est important de comprendre.

 

 

Historique de la querelle virus, antivirus

À l’origine, ce n’était qu’un genre de plaisanterie de mauvais goût qui a fait que les virus informatiques existent et se propagent. Effectivement, en 1971, le ver creeper, qui est un malware, incite l’usager à l’attraper. Parallèlement à cela, d’autres logiciels malveillants tels que Elk Cloner voient le jour. C’étaient des logiciels sans risques, mais à ce jour, la donne diffère.

Il suffit de quelques années pour que les choses s’assombrissent. En 1986, le Cheval de Troie fait son apparition. Il supprime les fichiers contenus dans l’ordinateur de l’usager, ce qui le rend potentiellement dangereux.

Ce qui fait que depuis, il est alors important de trouver des solutions pour protéger les machines.

 

L’engagement de la lutte contre les virus

Pour faire face aux virus, les antivirus à l’instar de Norton furent créés. Ce sont plutôt des systèmes qui se chargent de nettoyer la machine. Leur rôle est alors de scanner l’ordinateur et d’éradiquer les virus qui tenteraient de s’installer au sein même du système.

La mise à jour se fait tous les trois mois et via une disquette. Les Cloud n’existaient pas encore à cette époque. En ce temps, il fallait faire simple pour protéger les ordinateurs. McAfee fait partie des meilleurs antivirus du moment. Deux phrases phares se sont alors fait connaître du grand public depuis, à savoir « T’as fait un scan antivirus ? » et « vous avez essayé de l’éteindre et de le redémarrer ? ».

 

Des virus plus performants

Si à leur début, les virus ne s’attaquaient qu’aux particuliers, avec la mondialisation, ils sont devenus plus performants. Tel est le cas du Cheval de Troie qui, aujourd’hui, peut être utilisé pour voler des données confidentielles appartenant aux grands établissements bancaires. Et pour ce qui est des hackers, ils n’ont plus peur de créer de nombreuses variantes de virus afin de pirater des opérations bancaires en ligne.

Ce n’est pas tout, car les spywares font aussi partie des logiciels malveillants auxquels il faut prendre garde. Les utilisateurs usent de ces programmes sans payer tandis que leurs activités sont enregistrées. D’ailleurs, la mise en place de ces logiciels malveillants peut se faire sans que les internautes le sachent.

La plateforme 32 bits est actuellement le système d’exploitation qui connaît un grand nombre d’attaques. Cependant, les utilisateurs de ce type de plateforme ont des connaissances plus élargies et c’est pourquoi les hackers ont encore du mal à en venir à bout.

Laisser un commentaire