Solution réseau Cloud : perte de terrain en vue pour le VPN

Le VPN constitue actuellement l’une des solutions réseaux les plus prisées par les entreprises pour le Cloud. Pourtant, une bonne partie des sociétés sont persuadées qu’il ne s’agit pas de la meilleure option, car elle est à l’origine de soucis de sécurité et de réseau. C’est au cours d’une étude financée par NetFoundry et effectuée par le cabinet Futuriom qu’on a pu relever ce constat.

Double limitation pour le VPN

Grâce au réseau virtuel privé ou VPN, on peut connecter plusieurs appareils distants en procédant à l’isolation du trafic. Toutefois, il ne correspond pas aux attentes en termes de performances et de sécurité lorsqu’il y a évolution des applications du data des entreprises vers le cloud. Il existe ainsi deux limitations à l’utilisation du VPN comme solution réseau au cloud, et cela a été confirmé par cette étude. Ces limites sont la performance et la sécurité. Si environ deux responsables sur trois ont évoqué la première, un sur deux n’a pas manqué de mentionner la deuxième. Ces responsables font notamment part de l’existence d’un niveau de latence élevé aussi bien sur les processeurs que sur le réseau.

Ce constat a fait qu’une bonne partie des organisations utilisant un réseau VPN envisagent de trouver une autre solution. Elles sont convaincues du fait que les lignes privées ou solutions MLPS ne conviennent pas aux applications Cloud. Ainsi, elles sont habituées, pour la plupart, à y adjoindre des solutions de chiffrement. Les solutions MLPS ne sont pas, certes, prêtes à quitter le terrain de sitôt, mais elles ne connaîtront pas d’importantes croissances.

Quid des autres solutions

Aux premiers jours de son existence, IoT était vu comme une solution pouvant apporter d’importants développements dans le secteur. Ce qui n’est pas faux. Il existe cependant un grand bémol qui y est attaché et il s’agit du niveau de sécurité peu élevé qu’il apporte. De récents cas de devices exploités pour répandre de malware permettent même de soutenir qu’il peut s’agir de la grande bombe à retardement du domaine. Et avec les objets connectés de basse consommation de plus en plus nombreux à être à mis à la disposition des utilisateurs, il est difficile de réfuter cette hypothèse.

Alors, quelle solution choisir pour le réseau Cloud ? De nombreux responsables informatiques interrogés lors de cette étude ont donné, comme réponse, « ASN ». Il s’agit du sigle pour «  Application Specific Network », un outil récent donnant la possibilité de relier des applications entre elles sans s’occuper de la gestion directe des équipements de réseau, des serveurs et des systèmes d’exploitation. Cet outil est attaché à la mouvance du Software Defined Network. Contrairement aux réseaux VPN, il est possible d’alimenter les équipements de réseau, les serveurs et les systèmes d’exploitation d’une manière automatique via les applications.

La nouvelle structure sur laquelle se base l’ASN donne la possibilité de former des réseaux logiques associant Internet et réseaux WAN contribuant à une meilleure connexion des applications. Ce qui a donné naissance à une nouvelle désignation : AppWAN. Une solution qui devra sûrement intéresser un grand nombre de responsables informatiques en entreprise.

Laisser un commentaire