L’explosion de la donnée numérique est sur le point d’atteindre toutes les entreprises.

Métiers du Cloud et du Big data : des recrutements difficiles malgré la forte demande

L’explosion de la donnée numérique est sur le point d’atteindre toutes les entreprises. L’expansion du Cloud et du Big data impose désormais de nouveaux besoins dans les sociétés. Syntec Numérique a contribué à l’élaboration d’une étude sur l’emploi et la formation en matière de Cloud et Big Data. Ainsi le syndicat avait également recouru à l’OPIIEC afin d’évaluer les progrès à réaliser dans ce domaine.

Syntec Numérique a contribué à l'élaboration d'une étude sur l’emploi et la formation en matière de Cloud et Big Data.

Les domaines de compétence prioritaires

Évidemment, le bouleversement technologique de ces vingt dernières années a des répercussions sur les entreprises. Cela a également un impact sur les compétences requises dans le secteur numérique. De nouveaux métiers et de nouvelles fonctions se créent sans cesse, mais ces mêmes entreprises ont du mal à recruter. En fait, elles font face à une pénurie de profil dans le secteur informatique. D’où l’importance d’une étude sérieuse qui affiche un double objectif. D’une part, elle permettra d’évaluer l’impact du big data et du Cloud computing sur les compétences, les métiers et les formations associées en France. D’autre part, l’étude ouvrira la voie à un plan d’action. Le but est de faire correspondre l’offre de formation française avec les besoins en compétence des professionnels. Cela concerne à la fois le secteur à court et à moyen terme. L’étude a particulièrement permis d’identifier 330 offres de formation en matière de Cloud et Big Data. Elle permet également de répertorier deux domaines de compétences prioritaires au sein des entreprises. Il s’agit, d’une part, de la sécurité et de l’architecture, et le « Cloud Brokering » pour le Cloud Computing. D’autre part, il y a un fort besoin dans la conception et le développement, la « Data Science » pour le Big Data.

Le cloud computing et le big data sont actuellement les deux principales mutations technologiques pour les entreprises du secteur numérique.

Un manque de profit malgré une demande excessive

Le cloud computing et le big data sont actuellement les deux principales mutations technologiques pour les entreprises du secteur numérique. Le big data offre de nouvelles activités dans de nombreux secteurs. Et cela, par le recueil et l’analyse de données massives. Quant au cloud computing, il offre un accès « à la demande » à divers services numériques, permettant ainsi une réduction considérable des dépenses. Les deux domaines sont étroitement liés. En tous cas, le cloud computing est la seule technologie en mesure de « supporter » l’information engendrée par la mutation issue du Big data. Le président de Syntec Numérique, Guy Mamou-Mani, rappelle qu’on a de très fortes demandes en Cloud et Big data.

La raison en est que le marché de l'emploi dans ces domaines est en pleine explosion.

La raison en est que le marché de l’emploi dans ces domaines est en pleine explosion. Cependant, le recrutement de ce type de profils reste un grand défi à relever pour les entreprises du secteur informatique. Les qualifications requises évoluent très rapidement, au même rythme que la révolution numérique. Il est donc nécessaire de pouvoir identifier, et d’anticiper les besoins en formation et en compétences pour bien recruter. Et toujours d’après Syntec Numérique, ils s’engageront auprès de l’OPIIEC. Ainsi, ils comptent accompagner au mieux les entreprises face à ces nouveaux « challenges ». Il assure, d’ailleurs, que dans cette étude, différentes préconisations ont été soulevées. Il entend par là que tout est mis en avant afin de mieux structurer l’offre de formation dans ces deux domaines.

Laisser un commentaire