Unique en France, l’université de Maubeuge forme des étudiants pour une carrière de cyberdéfense.

L’université de Maubeuge sortira des diplômés en cyber-défense

Unique en France, l’université de Maubeuge forme des étudiants pour une carrière de cyberdéfense. Le nombre de recrues augmente considérablement.

Non seulement la filière est unique en France, mais le système d’enseignement en cybersécurité est aussi original pour l’université de Maubeuge.

L’université utilise le système d’enseignement offensif

Non seulement la filière est unique en France, mais le système d’enseignement en cybersécurité est aussi original pour l’université de Maubeuge. Tout au long de leur cursus, les étudiants apprennent à détecter les failles informatiques d’un système ainsi que le piratage. Selon les enseignants, seule cette méthode offensive permet de mieux sécuriser les données ainsi que le système informatique. « En somme, on forme les hackers de demain à trouver les failles dans les réseaux » a dit Jerôme Hennecart, professeur de l’université.

Le but de la filière

Il va sans dire que l’université n’a aucune intention de former des pirates. À l’inverse, les élèves poursuivront une carrière dans le cyber défense. Depuis la création de la filière en 2008, les sortants ont toujours été engagés dans les huit mois qui suivent la formation.

Le métier de cyber défense peut paraitre simple. Pourtant cela requiert une grande potentialité. Un apprentissage est nécessaire, car le métier évolue chaque jour avec tout ce qu’il y a de plus complexe. Pour l’université de Maubeuge, l’objectif est de former des professionnels en cyberdéfense. Cela nécessite un corps enseignant assez solide. Ces diplômés doivent leur savoir-faire aux experts internationaux et nationaux qui ont transmis leur savoir aux Maubeugeois.

Il va sans dire que l’université n’a aucune intention de former des pirates.

Les risques causés par les failles sont d’envergure

Les failles de sécurité informatique proviennent parfois des erreurs. À l’image du site de voiture qui renvoie en clair le mot de passe sur les boites mails et permet à toute personne malveillante d’avoir accès à son compte bancaire et ses données personnelles. Toutefois, elles peuvent provenir d’une méconnaissance totale, ou d’un manque de savoir-faire en sécurisation. Cette raison est assez courante actuellement. À première vue cela fait sourire. À l’exemple de ce site institutionnel en France qui abrite à son insu le site de vente du viagra, un médicament pour lutter contre l’impuissance masculine. Puis, cela renvoie à des situations moins amusantes comme le terrorisme. Alors, pourquoi ne pas endiguer ce risque en formant les gens ?

La filière évolue d’une façon exponentielle

Le professeur maubeugeois, Jérôme Hennecart avait assisté à l’ouverture de la filière cyberdéfense en 2008. À cette époque, il n’y avait que 45 élèves et 70% des intervenants étaient des enseignants. Au bout de huit ans, la petite bulle de jadis est devenue une attraction. La seule filière reçoit près de 500 candidatures chaque année et le corps enseignant s’étend à l’international. On y trouve des experts, des créateurs de grandes boites de sécurité informatique du monde.

Les failles de sécurité informatique proviennent parfois des erreurs.

L’université de Maubeuge lance un concours de sécurité informatique

Lors de la porte ouverte sur la filière, l’université de Maubeuge lance un challenge en sécurité informatique. Cela concerne les étudiants. Bien sûr il faut être titulaire d’un Bacc+2 pour y accéder. Il faut éviter les pièges sur internet et répondre sur les questions informatiques de bases telles que les mots de passe ou les identifiants. Selon le professeur Hennecart, l’objectif de ce concours est d’attirer les nouveaux candidats et de détecter les potentiels.

Laisser un commentaire