Une étude a été menée par Vanson Bourne au niveau mondial.

20% des utilisateurs en entreprises prêts à vendre leurs mots de passe

Une étude a été menée par Vanson Bourne au niveau mondial. Celle-ci montre une augmentation du nombre de salariés qui se disent prêts à vendre leurs mots de passe à une organisation étrangère. Pour certains, les prix peuvent aller jusqu’à 1 000 dollars et moins de 100 dollars pour les autres. Dans l’hexagone, seuls 16% des interrogés accepteraient de le faire.

Pour certains, les prix peuvent aller jusqu’à 1 000 dollars et moins de 100 dollars pour les autres. Dans l’hexagone, seuls 16% des interrogés accepteraient de le faire.

Un utilisateur sur 5 prêt à le faire

Ces derniers temps, les études se succèdent pour se pencher sur le risque que les politiques de sécurité informatique laxistes font peser sur les entreprises. La mauvaise gestion des mots de passe fait partie des points faibles. L’édition 2016 de l’étude SailPoint Technologies, réalisée par Vanson Bourne, révèle que la situation s’est dégradée dans ce domaine. Un millier de collaborateurs d’entreprise d’environ 1 000 salariés ont été interrogés à ce sujet. Pour 2016, un utilisateur sur 5 accepterait de vendre ses mots de passe à une société externe. Cette moyenne de 20% au niveau mondial se répartit de manières différentes sur chaque pays. Si elle correspond aux réponses reçues en Allemagne, ce chiffre est réduit à 16% en France et aussi au Royaume-Uni. Le pourcentage culmine à 27% pour les États-Unis. Il est moins aux Pays-Bas et en Australie et n’excède pas les 12 %. Ces utilisateurs, peu regardants, n’étaient qu’à 1 sur 7 en 2015. Ce qui avait déjà surpris les commanditaires de l’étude. De plus, ceux qui étaient prêts à le faire auraient alors accepté de les vendre à 150 petits dollars. Cette année, 44% d’entre eux le feraient au maximum pour 1.000 dollars (50% en France et 56% au Royaume-Uni), mais d’autres sont toujours prêts à les brader à moins de 100 dollars.

Ces derniers temps, les études se succèdent pour se pencher sur le risque que les politiques de sécurité informatique laxistes font peser sur les entreprises.

Mots de passe : les 32% des utilisateurs les partagent avec leurs collègues

On sait également que 20% des répondants se disent prêts à partager leurs mots de passe avec leurs collègues. Et ils sont, cette fois, 65% au niveau mondial à n’utiliser qu’un seul mot de passe pour plusieurs applications. La France est au-dessus de cette moyenne, avec 73%, tandis que l’Allemagne n’est qu’à 53%. Par ailleurs, 56% se servent du même mot de passe pour plusieurs applications. Pour 2016, le pourcentage des utilisateurs mettant en danger les données de leur entreprise a encore augmenté. Ils se disent pourtant être préoccupés par la sécurité de leurs données personnelles, à plus de 80%. En moyenne, 32% accepteraient de partager leurs mots de passe avec leurs collègues. A ce sujet, les plus nombreux sont en France et aux Pays-Bas où ce pourcentage culmine à 38%.

L’édition 2016 de l’étude SailPoint Technologies, réalisée par Vanson Bourne, révèle que la situation s’est dégradée dans ce domaine.

Selon l’étude, 26% transfèrent des informations personnelles vers le Cloud

La réalité, cependant, est qu’un tiers des répondants prétend avoir été concerné de manière personnelle par l’un des récents vols de données. De plus, 85% d’entre eux confirment qu’ils réagiront si leurs informations sensibles sont détournées par une entreprise. Au niveau professionnel, 1/3 d’entre eux a acheté une application SaaS sans en avoir informé le département informatique de leur entreprise. Plus de 40% des répondants disent, par ailleurs, avoir eu accès à différents comptes professionnels après avoir quitté leur employeur. Enfin, 26% des répondants reconnaissent transférer des informations sensibles vers des applications Cloud. Ils le font dans l’intention de partager ces données à l’extérieur de l’entreprise.

Laisser un commentaire