Le cloud de plus en plus sollicité en infrastructure IT

Cette année 2018 a été marquée par une ascension ou plutôt une progression sur les revenus du Cloud. En effet, quel que soit le type de Cloud, public ou privé, une hausse trimestrielle et annuelle en pourcentage a été constatée. Le Cloud est même devenu incontournable en termes d’infrastructures informatiques.

Aussi, avant d’entrer dans le vif du sujet, l’idéal serait de mieux comprendre les nombreux termes utilisés dans ce domaine, ceci afin de mieux discerner l’enjeu du Cloud sur les dépenses d’infrastructures IT.

Qu’est-ce que le Cloud et en quoi ce dernier est utile ?

Pour faire simple, le Cloud se présente comme étant un moyen de sauvegarde de tous vos fichiers et de toutes vos données plus ou moins personnelles par le biais d’un site hébergeur (drive, One Drive, etc.) et d’une connexion 3G/4G ou WiFi. De nombreux avantages sont à considérer grâce à la mise en ligne de vos fichiers sur le Cloud : sécurité, pratique, grande disponibilité d’espace de stockage.

Les infrastructures IT

Les infrastructures IT constituent toutes les technologies permettant de fournir des services technologiques à la disposition de tout individu et des entreprises: serveurs, stockage de données, réseau, systèmes convergés. Pour les PME et les grandes institutions, investir dans ce domaine ne peut être que bénéfique pour leur activité. Et parmi les multiples avantages que l’on peut tirer de ces infrastructures IT, il y a l’accès facile et  rapide aux différentes ressources IT.

Le Cloud public

Ce dernier représente les offres d’application et de stockage qui sont accessibles à tout le monde, uniquement par le biais d’Internet.

Le Cloud privé

Tout comme le Cloud public, les services sont les mêmes. La seule différence réside néanmoins sur le fait que le Cloud privé est destiné à un public cible ou un public privé. Le principal avantage du Cloud privé est un niveau de sécurité renforcé vu le nombre limité d’utilisateurs.

La constatation de la progression des revenus pour le Cloud

En ce qui concerne les revenus des fournisseurs d’équipement pour le Cloud, que ce soit pour le Cloud public ou le Cloud privé, une hausse de 48,4% en pourcentage a été remarquée durant le deuxième trimestre de cette année 2018.

Quant aux prévisions du Cloud public, on constatera un pourcentage de 68% sur les dépenses annuelles en infrastructures en fin d’année, si la hausse est estimée à 59% au deuxième trimestre.

4,6 milliards de dollars, c’est le chiffre d’affaires du Cloud privé en deuxième trimestre 2018. Là encore, IDC a constaté une hausse annuelle de 28%.

48%, c’est la hausse en pourcentage de la combinaison du Cloud privé et du Cloud public vis-à-vis des dépenses totales en infrastructure informatique.

De par ces récentes constatations, le Cloud représente réellement la moitié des dépenses d’infrastructures, autrement dit 50% de ces dernières. Ce qui fait que cette hausse a suscité un réel changement dans l’utilisation et le choix du Cloud chez les entreprises.

Laisser un commentaire