Le Big data entre en scène dans l’analytique de sécurité

Au cours de ces dernières années, les attaques informatiques ont fait beaucoup plus de victimes qu’auparavant. La raison en est que les cybercriminels utilisent aujourd’hui des techniques de plus en plus avancées pour atteindre leurs cibles. Ainsi les spécialistes de la cybercriminalité reconnaissent que le Big data deviendra une arme incontournable dans l’analytique de sécurité.

le-big-data-entre-en-scene-dans-lanalytique-de-securite

Le besoin d’analyse approfondie

Dans ce contexte où les attaques sont bien financées et très sophistiquées, certaines menaces ne peuvent plus être décelées. Il est désormais indispensable d’adopter une approche analytique plus approfondie. Les réseaux, les données ainsi que leur utilisation devront être suivis de près. Les méthodes traditionnelles utilisées jusqu’ici pour assurer la sécurité des données sont plutôt conçues pour identifier et contrer les menaces connues. Bien entendu, elles sont bien efficaces pour envoyer des alertes au cas où des comportements d’attaque « classique » se présentent. Cependant, elles ne sont plus suffisantes pour faire face à la situation. Les entreprises doivent alors améliorer et développer leurs stratégies de sécurité au fur et à mesure de l’évolution des menaces. Les cybercriminels trouvent toujours de nouveaux moyens pour mettre la main sur les données sensibles des sociétés et organisations. Les pirates changent de temps à autre leurs pratiques puisqu’ils savent bien que ces types de comportements sont surveillés. Les nombreuses solutions de sécurité classiques ne sont pas en mesure de gérer les grands volumes de données produites actuellement par les réseaux.

Le  Big Data une arme précieuse dans l’analytique de sécurité

Selon une étude réalisée par MarketsandMarkets récemment, le marché de l’analytique de sécurité pourrait atteindre les 9 milliards de dollars d’ici 2020, avec un taux de croissance annuelle de 27 %. Ainsi, le big data va jouer de plus en plus de rôles dans les années à venir dans ce domaine. Il est capable de capturer,  de filtrer et d’analyser des millions d’événements réseau par seconde.  Ces solutions peuvent intervenir sur des données issues de sources de tout horizon, même des fichiers journaux et d’audit. Les données non structurées comme les vidéos, les photos ou les réseaux sociaux sont également concernées. Rien n’étonne si le marché du Big Data et de l’analytique a pu enregistrer près de 1,9 milliard de dollars en 2015. Le cabinet Gartner, lui, estime que les entreprises ayant des difficultés en matière de cybersécurité devront s’investir dans l’analytique pour une meilleure détection des menaces. Les différentes entreprises doivent bien profiter de ces solutions pour déceler et contrer les menaces plus complexes, grâce à des informations automatisées et exploitables qu’elles fournissent.

Faire ses premiers pas dans le Big Data

Investir dans le Big Data peut sembler compliqué au début. Mais quelques mesures doivent être prises pour partir du bon pied. D’abord, chaque entreprise doit s’assurer que sa plateforme est bien capable de protéger des données. L’audit est primordial pour surveiller les accès aux données et prévoir d’éventuelles failles de sécurité. Les plateformes de données classiques n’arrivent pas à gérer de manière efficace les données non structurées. Raison pour laquelle il est indispensable de construire sa propre plateforme avec la technologie conçue à cet effet. Par ailleurs, les analystes en sécurité informatique de l’entreprise doivent dialoguer et se réunir régulièrement pour s’adapter à l’évolution de l’univers de la sécurité informatique. L’objectif est de prévoir les menaces et protéger à temps les données ciblées par les pirates. Sans doute, l’usage d’une solution analytique avancée à grande échelle deviendra l’arme la plus efficace pour lutter contre la cybercriminalité.

Laisser un commentaire