Connexion sur un WiFi gratuit : les risques et les solutions de sécurité

Les internautes connectant leur appareil mobile à un WiFi gratuit encourent des risques de sécurité et de confidentialité considérable. Ces menaces sont loin d’être prises au sérieux. Pourtant, selon une enquête réalisée par Norton by Symantec, 55 % des utilisateurs du Net, par leur comportement, peuvent compromettre leur vie privée. Éclairage.

Troc connexion-information : quels sont les risques ?

Les hackers peuvent facilement pirater les informations circulant sur les WiFi gratuits non sécurisés. Si lors de votre navigation, vous utilisez une application ne respectant pas suffisamment votre vie privée, vous pouvez être victime d’actes malveillants.

En cette période de vacances, de nombreuses personnes vont utiliser le Wifi Free pour se connecter en tout lieu, dans les hôtels, sur la plage, à l’aéroport, dans les cafés… Toutefois, « si c’est gratuit, c’est vous le produit ! ». Autrement dit, la connexion à titre gracieux au réseau ne peut pas être sans danger. En contrepartie de la gratuité, il faut que vous fournissiez votre adresse email et vos coordonnées tout en acceptant la géolocalisation. Le troc connexion-information est risqué. Pourtant, plus de la moitié des Français n’en est pas consciente.

Le risque de sécurité sur les WiFi gratuits : pas pris au sérieux ?

Norton by Symantec a tiré la sonnette d’alarme ce lundi en dévoilant les résultats de son enquête. D’après cette dernière, 55 % des Français interrogés sont prêts à livrer n’importe quelle information pour pouvoir se connecter à un WiFi gratuit. Ils n’hésiteraient pas à partager des données sur les réseaux sociaux ou à toute autre action pour profiter d’une connexion haut débit. Désormais, cette dernière est devenue un critère décisif dans leur choix de l’hébergement, du moyen de transport, de la compagnie aérienne ou encore de lieux de divertissement. En fait, dans certains avions, les passagers peuvent aujourd’hui se connecter au réseau Wifi Free. Ces personnes considèrent cela comme une opportunité à saisir sans hésitation. Toutefois, cette connexion pourrait compromettre leur confidentialité et leur sécurité, vu qu’il est facile pour un tiers d’accéder à leurs données.

Norton by Symantec révèle également que la quasi-totalité des internautes de l’Hexagone (69 %) connaît mal ou ignore tout simplement l’impact de leur attitude sur leurs informations censées être confidentielles. 43 % d’entre eux ont, pour réflexe, de connecter leur appareil mobile au WiFi gratuit à peine arrivé à l’hôtel, au magasin ou au café et 25 % prétendent avoir déjà tenté d’accéder au réseau sans avoir demandé la permission du propriétaire. 5 % des personnes enquêtées affirment avoir au moins une fois cherché à pirater l’ensemble des protocoles de communication sans fil ou à deviner le mot de passe.

Les gestes à adopter pour connecter tranquillement sur un réseau WiFi gratuit

Pour pouvoir naviguer sereinement sur la toile via un réseau WiFi gratuit, il faut installer un VPN (réseau privé virtuel) sur son appareil mobile. Ce tunnel sécurisé permet de crypter toutes vos données sortantes et entrantes. Il faut vérifier que le réseau et les sites visités sont sécurisés. Si l’adresse de ces derniers commence par HTTPS et est précédée d’un cadenas, ils sont en mesure de protéger vos données. Finalement, il convient de désactiver les partages et d’éviter l’enregistrement du mot de passe de tous les comptes (sociaux, bancaires…).

Laisser un commentaire