Des logiciels malveillants sur Android : qu’en est-il de votre sécurité ?

Comme tout système électronique, le système d’exploitation Android peut être sensible à des logiciels malveillants ou malwares. Google a travaillé depuis des années pour parfaire son OS dans le but d’offrir le maximum de sécurité à ses utilisateurs. En même temps il a également effectué des analyses visant à connaitre les facteurs à l’origine des infections sur le système Android. Nous pouvons donc, admettre au vu de ces analyses que certaines pratiques sont dangereuses pour votre sécurité. Pour d’autres, le risque est lié au système lui-même.

La sensibilité des anciennes versions

Le PHA, terme utilisé pour une application potentiellement dangereuse, provient de n’importe où à mesure que vous vous connectez avec votre appareil fonctionnant sous Android. Selon Google, il y aurait plus de chance pour un appareil fonctionnant avec une version antérieure du système d’exploitation d’être infecté par un PHA. Les versions les plus récentes sont moins susceptibles  à ces applications malveillantes. C’est-à-dire que par rapport à AndroidKitKat, Lollipop ou Marshmallow, les versions Nougat, Oreo et Pie sont plus sécurisées. En effet, cela est dû à une amélioration constante de la plateforme ainsi que des API. Les nouveaux terminaux connaissent également des mises à jour de sécurité.

Au fil des années, les développeurs acquièrent de l’expérience et du savoir-faire. Ce qui fait qu’on peut toujours avoir une nouvelle version du système d’exploitation. Nouvelle version signifie donc une amélioration de toutes les fonctionnalités, dont la sécurité des appareils. Ces nouvelles versions sont alors plus résistantes aux attaques.

Le téléchargement hors du Play store

Si l’on met à la disposition des utilisateurs un service tel que le Play store, c’est pour offrir des applications sûres. Le téléchargement des applications en dehors de Play store constitue un facteur de risque. Les logiciels malveillants circulent partout. Et même si vous prenez toutes les précautions possibles, il vous reste un pourcentage de risque d’être infecté. En effet, même si vous ne téléchargez que sur Play store, il vous est encore possible d’avoir une application malveillante. Seulement, en ne prenant applications que sur le Play store, vous augmentez jusqu’à neuf fois le pourcentage de risque. On enregistre ainsi la plupart des infections aux Etats-Unis, au Japon, en Russie.

La transparence pour une meilleure lutte contre ces malwares

A la suite de la publication des analyses qui nous a permis de tirer les conclusions énoncées plus tôt, il s’avère beaucoup plus facile de connaitre les potentiels de son appareil et d’adapter les mesures de sécurité en fonction de la version Android. Bien que peu détaillées, ces informations ont eu l’avantage de mettre les utilisateurs en garde. Mais ce n’est pas tout. En effet, Google prévoit de sortir des statistiques plus approfondies sur l’écosystème Android d’ici le début de l’année 2019. Dans le même ordre d’idée, Google a publié un document qui détaille les nouvelles fonctionnalités de sécurité ajoutées à la dernière version Pie en aout dernier. De quoi vous rassurer en ce qui concerne l’avenir du système Android.

Laisser un commentaire