OVH accroit son offre Cloud

L’hébergeur français améliore ses offres Cloud grâce au partenariat avec VMWare. Le Roubaisien devient alors un concurrent de taille pour Amazon, Microsoft et Google.

OVH accroit son offre Cloud

En quoi consiste la collaboration ?

La collaboration entre OVH et le géant mondial de la virtualisation de serveur sera un contrat gagnant-gagnant, affirme le nouveau Directeur Général de l’entreprise, Laurent Allard. Les deux partenaires, tout comme leurs clients en tireront profit. Le logiciel de VMWare propose au Français  d’une manière simple et rapide, des serveurs dédiés, virtualisés et personnalisés.

« Software Defined Data Center On Demand » améliorera cette formule  innovante avec une capacité de stockage conséquente, une grosse puissance de calcul, un réseau et sécurité fiable ainsi qu’une excellente interface d’administration. Avec cette super offre, OVH pourra convaincre les adeptes des infrastructures informatiques classiques d’adopter le Cloud post payé proposé  par son Datacenter.

Des serveurs pour des demandes spécifiques

Cloud, cette onde de choc, est à l’origine des 10 milliards de chiffres d’affaires annuels attendu par Amazon en 2016. Google et Microsoft en espèrent de même. Toutefois, Amazon ne couvre qu’une  infime partie de la demande et il est affaibli par son système de norme propriétaire empêchant indirectement ses clients de changer de fournisseur. C’est une barrière énorme pour les nouveaux entrants.

Le Cloud public constitue la seconde faiblesse d’Amazon Web services. Tous les clients partageront la même infrastructure informatique. En revanche OVH propose à tout client de disposer de son propre Cloud « dédié » et serveur personnel. Cette dernière constitue les 10% de dépenses du service informatique selon Allard. Les 90% restant sont réalisés chez les clients. Ce message est lancé à l’intention des fidèles utilisateurs d’infrastructures classiques.

Cloud, le choix des entrepreneurs ambitieux

Le marché généré par Cloud est grandissant et OVH veut sa part du gâteau. Jusqu’à maintenant le groupe roubaisien garde secret l’apport du Cloud sur les 254 millions d’euros de chiffre d’affaires de l’entreprise en 2015. Notons que l’activité d’OVH consiste à héberger des sites Web, le métier dont il est leader en Europe et troisième au classement mondial. Toutefois, le groupe ne compte pas en rester là, il vise une croissance de 30% à partir de 2016 pour atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires ne 2020.

Pour y arriver, le groupe français procède pour la première fois de son histoire à l’ouverture de son capital à tout actionnaire. En recevant ces fonds, il envisage un investissement total de 1 milliard d’euros sur les cinq ans à venir. Ainsi, ils ont pour objectif d’installer 12 datacenters de plus à part  les 17 existants. Ces nouvelles infrastructures seront dispersées sur ses récentes installations aux Etats-Unis Pays bas, Allemagne, Italie, Grande Bretagne, Pologne et en Espagne.

 

 

Qui sont les actionnaires en vue ?

Etant la fondatrice d’OVH, la famille Klaba détient actuellement le pouvoir de sélection des actionnaires. Jusqu’ici, elle a enregistré 5 offres internationales, mais minoritaires. On peut retenir quelques noms comme AFM, le holding français, le fonds d’investissement Warburg Pincus, le fonds de Goldman Sachs, KKR &Towerbrook et la célèbre caisse de dépôt et placement de Québec. Apparemment la famille a une préférence pour l’Amérique du Nord.

 

Laisser un commentaire