Le Cloud Computing offre de multiples avantages aux PME.

Basculer vers le cloud : comment une PME doit-elle procéder ?

Le Cloud Computing offre de multiples avantages aux PME. En effet, les petites entreprises peuvent en tirer profit moyennant trois conditions.

De l’avis des uns, vu l’importance grandissante du cloud computing, beaucoup pensent à une énorme infrastructure d’IaaS ou de PaaS de grandes entreprises destinée à des milliers d’utilisateurs.

Les avantages du Cloud

De l’avis des uns, vu l’importance grandissante du cloud computing, beaucoup pensent à une énorme infrastructure d’IaaS ou de PaaS de grandes entreprises destinée à des milliers d’utilisateurs. Cependant, les petites structures peuvent aussi bénéficier des services du Cloud Computing, dans trois domaines. Le Cloud promet en effet un allégement des tâches d’administration. Ce qui revient à dire moins de coûts. La plateforme procure par ailleurs une vitesse de déploiement importante aux applications et elle offre une sécurité accrue aux PME, via des ressources importantes.

Voici trois paramètres à appliquer pour arriver au terme de ces trois avantages.

La plateforme procure par ailleurs une vitesse de déploiement importante aux applications et elle offre une sécurité accrue aux PME, via des ressources importantes.

Trouver d’autres solutions que les patchworks

Parmi les problèmes informatiques que rencontrent la plupart des PME lorsqu’ils veulent se tourner vers d’autres technologies, le patchwork. Il s’agit au fait de diverses solutions, empilées sous forme de briques, que les entreprises ont installées et utilisées depuis le tout début. Ces solutions sont souvent des logiciels qui permettent de corriger ou bien de combler les lacunes sur un service. Toutefois, il arrive que les logiciels déjà installés ne suffisent plus ou ne fonctionnent plus. De ce fait, les PME décident souvent d’acheter de nouvelles applications pour remédier aux problèmes.

Cependant, cette logique n’apporte que de solutions hétérogènes. Le problème se situe au niveau de l’intégration vers le Cloud. Il se peut que l’un de ces fonctionnalités ou logiciels utilisés auparavant ne soit pas compatible avec le cloud. Un tel problème peut surgir lorsqu’une PME manque de politique de basculement ou se précipite trop hâtivement vers le changement.

Si la PME utilise déjà les Patchworks, il faut essayer de trouver un ou deux logiciels capables de regrouper ces solutions utilisées. Mais surtout, il faut, d’abord, s’assurer que les nouvelles solutions de regroupement à engager soient supportées dans le cloud.

Il est vrai que le cloud computing apporte des solutions d’envergure à l’insécurité, notamment sur les réseaux.

Il faut que l’entreprise prenne en main sa sécurité

Il est vrai que le cloud computing apporte des solutions d’envergure à l’insécurité, notamment sur les réseaux. Pourtant, il faut noter que ces outils ne sont pas totalement sécurisés. Il ne faut surtout pas que les dirigeants des PME pensent que le cloud règlera tous les problèmes de sécurité. Ils doivent néanmoins prendre quelques mesures sur la question et procéder à l’élaboration d’un plan.

Basculer partiellement vers le Cloud

Les entreprises s’emballent souvent devant les multiples avantages que propose la plateforme cloud. Il faut néanmoins préciser que celle-ci n’est pas la seule solution aux soucis de performances informatiques des entreprises. Les réponses fournies par les générations de technologie précédentes restent une option possible.

Avant de s’embarquer sur le cloud, il faut vérifier si les ressources de l’entreprise peuvent résoudre les problèmes ou répondre aux désirs d’amélioration escomptés. Il faut s’assurer que les services visés ne restent pas sur site, par exemple. À noter que le surprovisionnement des ressources de cloud peut gonfler les coûts.

Enfin, la DSI, quant à elle, devrait s’impliquer davantage dans la gestion des fournisseurs de cloud computing. Elle devra aussi veiller à la bonne marche des services web. Le but est de faire en sorte que les fournisseurs et les entreprises soient en parfaite symbiose sur les questions techniques et financières.

Laisser un commentaire