Impacts des failles de sécurité sur les objets connectés

Une faille de sécurité est susceptible d’affecter les ordinateurs et les Smartphones, mais elles ne se limitent pas à ces appareils. Les failles Meltdown et Spectre semblent être plus tenaces et gagner du terrain en touchant tous les appareils connectés. La question qui se pose est alors celle de savoir s’il y a des moyens de se prémunir des dégâts causés par les failles de sécurité.

Les différentes failles de sécurité

Il existe deux types de failles de sécurité, celles qui ont besoin d’un accès physique et celles qui ne demandent qu’un accès internet. La problématique consiste à comprendre ce que ces failles peuvent exploiter en infiltrant un objet connecté. Les possibilités sont nombreuses, mais dans la plupart des cas, leur objectif est d’accéder à des informations d’ordre privé. Les failles qui ont besoin d’un accès physique sont mieux maîtrisées que les autres, il suffit d’interdire le port d’objet connectable au sein du domicile ou de l’entreprise.

Pour le monde de l’internet, les applications téléchargées sur les ordinateurs portables ou les Smartphones sont normalement sous contrôle du concepteur, elles ne sont donc pas d’origine inconnue. Mais cela n’empêche pas les failles d’évoluer, à ce jour elles sont aptes à défaire tous les systèmes de sécurité.

 

Les protections contre les failles de sécurité

 

Pour maximiser la protection contre les failles de sécurité, il faut prendre certaines précautions simples, pratiques, mais efficaces. D’ores et déjà, il faut songer à changer régulièrement de mot de passe que ce soit au domicile ou au bureau. Ce mot de passe doit être aussi complexe que possible pour garantir un maximum de sécurité aux objets connectés, de préférence, il vaut mieux ne pas utiliser des prénoms ou des dates trop personnelles, ce serait trop simple à deviner.

Ensuite, il ne faut pas oublier les mises à jour, ces dernières sont parfois automatiques et une notification apparaît en guise de rappel. Il ne faut pas se fier à ce seul message, l’utilisateur est tenu d’effectuer lui-même cette mise à jour. Elle doit se faire quelques jours avant la date d’expiration ou l’arrivée prévue de la notification. C’est un détail dont il faut se rappeler.

 

D’ailleurs, il est préférable de voir si le marché ne propose pas un système de sécurité plus puissant que celui qui protège l’objet. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres du marché et à choisir le système le plus efficace en demandant une garantie.

 

Enfin, il ne faut pas oublier de surveiller le réseau. C’est un des systèmes d’infiltration les plus connus, plus les utilisateurs sont nombreux et plus le système est en danger. Autrefois, les failles de sécurité n’étaient pas aussi développées et la surveillance du réseau était d’une simplicité sans pareil. Aujourd’hui, ce n’est plus la même chose, il faut redoubler de vigilance. Les paramètres de sécurité doivent être renforcés au maximum pour ne laisser aucun terrain libre aux adversaires. Cette consigne s’applique à tous les objets connectés pour éviter de s’exposer aux dangers qui pourraient survenir suite à une faille dans le système de sécurité.

 

Laisser un commentaire