À la découverte de l’Edge Computing

Tout le monde connaît aujourd’hui le Cloud Computing qui sert à stocker des données informatiques en tout genre. Toutefois, comme dans le cas de toutes les créations informatiques, il connaît des limites et de nouvelles formes de stockage et traitement bien plus performantes viennent envahir l’univers numérique. C’est dans cette optique qu’Edge Computing apparaît. Découvrez cette nouveauté dans les détails.

Un univers qui a besoin d’agir rapidement

Transférer des données dans le Cloud c’est bien pratique et ça permet de ne jamais perdre l’essentiel, mais est-ce totalement efficace ? Pour ne prendre que le cas des entreprises dans le domaine de la manufacture, la santé, les télécommunications et de la finance, collecter et stocker est essentiel, mais il est nécessaire et primordial de pouvoir analyser et traiter les données au moment même où ils les reçoivent et c’est dans cette optique qu’agira Edge Computing. Cette architecture informatique sera créée pour donner la possibilité aux gens de traiter les données à la périphérie du réseau. Il y aura de ce fait une diminution des nombres de transferts vers un Data Center étant donné que les données seront traitées directement par le terminal qui le produit (objet connecté, smartphone, ordinateur, …). Ainsi le réseau maillé de Micro Data Centers que représente Edge Computing pourra traiter localement et en temps réel des données de grande importance. Une fois le traitement fait, les données pourront toujours être transférées dans le Cloud.

Pourquoi plutôt opter pour Edge Computing?

Qui n’a jamais connu des problèmes de connectivité entre objets connectés loT et le Cloud Central ? Dans le cas particulier d’Edge Computing ce ne sera plus le cas car le traitement se fait à la périphérie. Cela va sans dire aussi qu’il y aura rapidité de traitement des informations vu que les transferts seront réduits, ce qui avantage réellement certains domaines d’activité comme la finance ou la santé. Il est aussi clair qu’avec l’arrivée du réseau mobile 5G, Edge Computing gagnera surement plus d’ampleur. En effet, les fournisseurs télécom pourraient vouloir ajouter des Micro Data Centers à leur antenne 5G pour satisfaire leur utilisateur professionnel qui pourrait profiter de la rapidité et la facilité de traitement qu’offre cette toute nouvelle architecture informatique. Bien évidemment, comme pour tout nouveau venu dans le secteur, la question de sécurité des données reste encore un débat pour Edge Computing. En effet, ce système peut réduire le nombre de données vulnérables étant donné qu’elles ne traversent pas de réseau et ne s’éloignent pas de leur source. Toutefois les appareils en périphérie du réseau sont plus faciles à viser pour les hackers que les Data Centers ou Cloud. Toutes les mesures nécessaires seront donc prises pour assurer la sécurité des données (chiffrement des données, contrôle des accès, utilisation de VPN).

Il est cependant sûr que dans les prochains mois, les initiateurs de cette solution parviendra à trouver des moyens pour faire pencher la balance en termes de sécurité en faveur du successeur tout désigné de Cloud Computing.

Laisser un commentaire