Le Cloud prend une place de plus en plus grande au sein de l’infrastructure informatique d’une entreprise.

Adapter ses infrastructures de réseau aux BYOD et SaaS

Le Cloud prend une place de plus en plus grande au sein de l’infrastructure informatique d’une entreprise. Cela est dû à sa capacité de fournir à cette dernière des solutions toujours plus innovantes. Depuis quelque temps cependant, une autre tendance gagne en popularité dans le monde professionnel : le BYOD. Savoir le marier au Cloud et l’adapter aux infrastructures de réseau est nécessaire pour une meilleure efficacité et pour des raisons de sécurité.

Depuis quelque temps cependant, une autre tendance gagne en popularité dans le monde professionnel : le BYOD.

SaaS et BYOD : un phénomène face à un autre

Le nombre des entreprises profitant de l’avènement du « As a Service » ou SaaS ne cesse de se multiplier. Cela ne devrait pas étonner vu la haute qualité des solutions apportées par cette tendance. Le terme tendance ne suffit même pas pour certains experts du secteur pour parler de ce modèle d’exploitation commerciale de logiciel. Ceux-ci préfèrent utiliser le mot « phénomène ». Un phénomène obligé de faire face à un autre. En encourageant la mobilité en effet, le Cloud a rendu populaire le concept du BYOD. Ce dernier contribue à la simplification de la gestion des parcs informatiques et des process des DSI dans le monde professionnel. Il est en effet basé sur la venue des travailleurs au bureau avec leurs propres appareils mobiles. Bien qu’étant désignée comme une source potentielle d’insécurité informatique au sein d’une entreprise, cette tendance voit sa popularité augmenter incessamment.

Le nombre des entreprises profitant de l’avènement du « As a Service » ou SaaS ne cesse de se multiplier.

S’engager dans le BYOD : pour quels intérêts ?

Malgré un risque plus élevé en matière de sécurité, le BYOD apporte de nombreux avantages aux entreprises. Il leur permet de réduire leur investissement en constitution et entretien de parc informatique. S’y engager est également un moyen d’accroître la productivité, les salariés étant plus à l’aise avec leur propre matériel. Ces avantages ne sont cependant garantis qu’avec des collaborateurs de la génération Y.

Les salariés, de leur part, seront à l’abri de désagréments liés au multi-device et pourront ainsi se servir d’un seul matériel aussi bien pour des raisons individuelles que professionnelles. Par ailleurs, elles auront, sous certaines limites, des financements de la part de l’entreprise en ce qui concerne la tenue et l’entretien de leur appareil mobile. En réalité cependant, il faut le reconnaître, les entreprises sont les plus avantagées par le concept, obtenant des heures supplémentaires gratuitement et réduisant les coûts de la gestion de leur parc informatique.

En encourageant la mobilité en effet, le Cloud a rendu populaire le concept du BYOD.

Qu’est-ce qu’une infrastructure adaptée à ces tendances ?

Les entreprises qui se lancent dans le BYOD se préoccupent seulement de la question de cybersécurité. Pourtant, l’aspect Wi-Fi et zone de couverture de réseaux mobiles est, au moins, aussi important que cette dernière. Il conditionne en effet l’amélioration de la productivité avec ce concept. Ainsi, il faut certes une infrastructure ayant une sécurisation avec un accès Wi-Fi par login, mais oublier que le bureau conventionnel est de plus en plus négligé sera une grande erreur. L’accès au réseau devra ainsi être possible dans toute l’enceinte professionnelle. D’où la nécessité de s’investir en amplificateurs GSM et en répéteurs multi-services, sans oublier bien sur l’intégration du cloud.

Laisser un commentaire