Les Cyberattaques participent au boom de la reprise d’entreprises technologiques

La fusion-acquisition ou Fusac est un rachat du capital d’une entreprise par une autre entreprise. Ce phénomène a le vent en poupe depuis l’année 2000 dans le secteur du high-tech. Pourquoi ? Parce que les attaques des pirates informatiques contribuent fortement à l’acquisition de sociétés spécialistes en cybersécurité. L’étude « The Global State of Information Security® Survey 2016 » a annoncé qu’environ 10.000 dirigeants répartis dans 127 pays gèrent et perfectionnent la cybersécurité dans leurs sociétés.

les-cyberattaques-participent-au-boom-de-la-reprise-dentreprises-technologiques-2

Les fusions-acquisitions prennent de l’ampleur grâce aux cyberattaques

Mi-septembre, le « Fusac » de société dans le secteur du High-tech a attiré un grand nombre d’adeptes. Ce même phénomène a été constaté en l’an 2000. Qu’est-ce qui en est à l’origine ? L’acquisition de spécialistes en cyberdéfense, notamment aux USA, prend la première place dans le marché mondial du Mergers and Acquisitions. L’amplification des attaques de pirates informatiques qui ont des conséquences néfastes pour une entreprise y est sûrement pour quelque chose. Parmi les répercussions, on peut notamment citer les problèmes d’ordre financier, l’atteinte à la réputation et les nuisances aux performances de l’organisation.

 Thomson Reuters,  agence de presse canadienne, a annoncé que le montant global des fusions et acquisitions (M&A) annoncé dans le monde a atteint 16%. Depuis janvier 2016, les spécialistes des microprocesseurs et de l’innovation technologique ont bénéficié de 354 milliards $.

Un Marché très fragmenté, « Fragmented market » dans le domaine du Hightech

Bien que de nombreuses sociétés se partagent le marché en matière de cybersécurité, le business dans le secteur connaît un succès fulgurant. En effet, la médiatisation des cyberattaques comme le piratage des mails d’Hillary Clinton ou des terminaux de paiement de Home Depot est grandissante. Ces événements ont participé à une prise de conscience des enjeux pour les sociétés et les États.

Pour répondre à la demande de ces nombreuses entreprises et ces pays, les spécialistes qui font face à une atomisation du marché de la cybersécurité fournissent des solutions technologiques pouvant protéger les systèmes informatiques des entreprises. À noter qu’environ 4000 cas de hacking sont enregistrés par jour, soit 1,5 million par an. De plus, d’après une étude de Cybersecurité Ventures, les dépenses en cybersécurité atteindront 1000 milliards $ par an en 2021 si elles ne sont qu’à 74 milliards actuellement.

Les industriels effectuent plus de 70 % des transactions

Durant le mois de Juin 2016, Symantec a acquis Blue Coat, société spécialisée dans la vente de service de sécurité informatique à Bain Capital pour la modique somme de 4,65 milliards. Le même mois, l’entreprise Avast Software a racheté AVG pour 1,3 milliard €. Le mois suivant, il y a eu un mouvement similaire entre Thomas Bravo et le spécialiste en cybersécurité Imprivata.

Les géants de l’informatique comme IBM ou Dell s’y sont mis aussi. À noter que ce dernier a fait un bon plan en rachetant EMC en 2015 pour 67 milliards $, car elle a vu l’opportunité que représente le marché de la cybersécurité.

Enfin, dans l’Hexagone, Safran, grand groupe industriel et technologique, est valorisé à plus de 12 fois son résultat d’exploitation c’est-à-dire à plus de 2 milliards d’euros.

Laisser un commentaire